•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baux de villégiature : demi-victoire pour la Vallée-de-l’Or

Une calculatrice et une maison miniature se tiennent sur une feuille de calcul.

Les baux de villégiature ont été revus à la baisse dans la MRCVO.

Photo : iStock

La MRC de la Vallée-de-l’Or (MRCVO) se réjouit de la décision de Québec de réviser à la baisse la valeur des baux de villégiature sur son territoire.

À l’été 2019, la MRCVO implorait le gouvernement de revoir sa nouvelle règlementation, qui fixait à 31 000 $ la valeur d’un bail de villégiature à Val-d’Or, comparativement à 12 000 $ pour le secteur de Rouyn-Noranda.

Le ministère des Ressources naturelles a finalement révisé sa position et la valeur de référence pour le secteur de Val-d’Or se chiffre désormais à 16 000 $, ce qui réjouit le préfet Martin Ferron.

On parle d’une baisse importante qui était demandée par les associations représentant les villégiateurs, lance-t-il. On est bien contents que le gouvernement nous ait écoutés.

Ceci dit, la MRC de la Vallée-de-l’Or déplore toujours la formule utilisée par le ministère pour fixer la valeur de référence des baux de villégiature. Les élus estiment que l’utilisation de la valeur foncière du terrain serait plus équitable pour tous.

C’est une formule abstraite développée par le ministère et on ne la comprend pas vraiment, souligne Martin Ferron. On ne sait pas pourquoi c’est plus cher dans un secteur que dans un autre, ou d’une MRC à l’autre. On sait que ça va continuer de créer du mécontentement parce qu’il n’y a pas d’uniformité. Nous avons déjà des normes reconnues en évaluation foncière. On veut quelque chose de standardisé et d’équitable.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !