•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Neuf piétons blessés par un automobiliste à Montréal-Nord

Un policier se penche pour regarder par la fenêtre de la voiture accidentée.

Le véhicule impliqué dans la collision, immobilisé à l'angle des rues Roland et Dijon.

Photo : Radio-Canada / Stéphane Grégoire

Radio-Canada

Neuf piétons ont été happés par un petit véhicule, mercredi midi, dans l'arrondissement de Montréal-Nord. Six adultes et deux enfants ont été transportés à l'hôpital, mais on ne craint pas pour leur vie. Le conducteur a été arrêté.

Selon le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), le premier piéton a été heurté vers 12 h 40 à l'angle du boulevard Langelier et de la rue Dijon, dans l'est de l'arrondissement.

L'automobiliste aurait cependant quitté les lieux précipitamment, d'après le SPVM, et poursuivi sa route sur la rue Dijon en direction ouest, happant au passage sur le trottoir huit autres piétons, dont les deux enfants.

La course de l'automobiliste s'est terminée sur un trottoir, à l'angle des rues Dijon et Valade.

L'homme de 38 ans a été arrêté sur place par la police.

La scène du drame est bouclée par des rubans orange.

Un homme âgé de 38 ans a été appréhendé à l'intersection des rues Dijon et Valade.

Photo : Radio-Canada / Stéphane Grégoire

La police a dit ignorer s’il s’agissait d’un geste délibéré ou accidentel, ou encore si l’alcool ou la drogue avaient joué un rôle.

On ne parle pas pour l’instant d’un geste nécessairement délibéré ou volontaire de la part de la personne, mais ce qu’on essaie de vérifier, c’est quel était son état d’esprit au moment où il était en arrière du volant, a indiqué Manuel Couture, porte-parole du SPVM.

Est-ce qu’il était en contact avec la réalité? Est-ce qu’il était dans un état de crise? À quoi est-ce qu’il pensait, exactement, à ce moment-là? Est-ce qu’il savait exactement ce qu’il faisait? Est-ce que c’était délibéré? Ce sont des questions que les enquêteurs doivent se poser.

Manuel Couture, porte-parole du SPVM

L'hypothèse d'un malaise est également considérée.

L'automobiliste sera questionné par des enquêteurs si son état le permet, a souligné l'agent Couture.

Un véhicule accidenté. Le pare-brise est brisé.

Des dommages étaient visibles, sur le véhicule Chevrolet, en particulier sur son pare-brise.

Photo : Radio-Canada / Stéphane Grégoire

Ce drame n'est pas sans rappeler celui qui s'est produit il y a une dizaine de jours à Brossard, sur la Rive-Sud, quand deux personnes circulant à pied et en vélo ont été heurtées tour à tour par un chauffard qui a ensuite pris la fuite.

La piétonne âgée de 45 ans a succombé à ses blessures le lendemain matin.

Radoslav Guentchev, qui aurait agi délibérément, mais en choisissant ses victimes au hasard, est maintenant visé par plusieurs chefs d'accusation, dont celui de meurtre au deuxième degré.

Avec des informations de Jacques Bissonnet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !