•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 10e Festival de cinéma de la Ville de Québec prend son envol

L'équipe du film Nadia, Butterfly sur le tapis rouge du FCVQ

L'équipe du film «Nadia, Butterfly» sur le tapis rouge du FCVQ

Photo : Radio-Canada / Claudia Genel

Claudia Genel

L'ouverture du 10e Festival de cinéma de la Ville de Québec s'est déroulée mercredi soir avec la projection, en grande première, du film Nadia, Butterfly, en présence du réalisateur Pascal Plante et des nageuses — devenues actrices pour l'occasion —, Katerine Savard et Ariane Mainville.

Le tapis rouge sous le préau du cinéma Cineplex Odeon Ste-Foy n'avait peut-être pas l'allure grandiose de celui qui est habituellement déroulé à la place d'Youville, mais cela n'a pas empêché de célébrer dignement l'ouverture du 10e Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ).

La première de Nadia, Butterfly en présentiel était un événement presque inespéré pour l'équipe du FCVQ et de son directeur.

J'aurais jamais cru, j'aurais espéré. Ça s'est produit, on a réussi. Évidemment, c'est dans une tout autre ambiance, mais comme cinéphile, de retrouver cette frénésie-là , le retour en salle, c'est le plus gros symbole , a confié Ian Gailer, directeur général et artistique du FVCQ.

Ian Gailer, le directeur général et artistique du FCVQ

Ian Gailer, le directeur général et artistique du FCVQ

Photo : Radio-Canada / Claudia Genel

On est le premier tapis rouge de l'ère post-pandémie.

Ian Gailer

Nadia, Butterfly

Le film Nadia, Butterfly de Pascal Plante était présenté en première mondiale, en présence du réalisateur, de la distribution et de cinéphiles, qui ont tous foulé le tapis rouge en mode distanciation.

Le drame met en lumière la quête identitaire d’une nageuse de haut niveau qui s’apprête à prendre sa retraite sportive. Un honneur pour l'ancien nageur Pascal Plante que cette grande soirée ait lieu à Québec, lui qui a grandi dans la capitale et a fait partie de l'équipe de natation du Rouge et Or.

Le réalisateur Pascal Plante entouré de ses proches le soir de la grande première de son film

Le réalisateur Pascal Plante entouré de ses proches le soir de la grande première de son film

Photo : Radio-Canada / Claudia Genel

Je suis très excité et honoré d'ouvrir les festivités du FCVQ 2020.

Pascal Plante

L'idée de représenter la natation, sport que j'aime, sport que j'ai pratiqué, sport qu'on voit peu dans le cinéma de fiction, mais aussi l'envers du décor du sport d'élite, ça me fascinait, a expliqué le réalisateur.

L'affiche du film Nadia, Butterfly du réalisateur Pascal Plante en salle le 18 septembre

«Nadia, Butterfly» du réalisateur Pascal Plante en salle le 18 septembre

Photo : Radio-Canada / Claudia Genel

Nadia, Butterfly a été le seul film québécois sélectionné pour le Festival de Cannes qui n'a pas eu lieu en 2020.

C'est la nageuse médaillée de Pont-Rouge Katerine Savard, qui incarne le personnage principal. L'olympienne partage la vedette avec sa collègue sportive et amie Ariane Mainville.

Une nouvelle expérience que les deux femmes ont embrassée avec grand bonheur.

C'était vraiment le fun! On a vraiment eu du plaisir en fait. On est déjà comme ça dans la vie, indique Ariane en se croisant les doigts, alors de faire un film ensemble, de le voir ensemble pour la première fois ça nous a encore plus soudées, confient les deux actrices, tout sourire.

Première médiatique

Environ 120 personnes ont assisté à la première. Il s’agissait d’une diffusion à l’intention des médias, mais des billets ont été distribués au grand public par l'entremise de différents concours.

Ce sera aussi le cas pour les autres films en salles : La Déesse des mouches à feu (17 septembre), Je m'appelle humain (18 septembre), Errance sans retour (19 septembre) et Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait (20 septembre).

L'affiche du film La déesse des mouches à feu, d’Anaïs Barbeau-Lavalette sort en salle le 25 septembre au Québec

«La déesse des mouches à feu» d’Anaïs Barbeau-Lavalette sort en salle le 25 septembre au Québec.

Photo : Radio-Canada / Claudia Genel

Imelda 2 : le notaire

En début de soirée, le court métrage, Imelda 2 : le notaire, de Martin Villeneuve était diffusé, lui aussi en grande première. Le cinéaste a renfilé ses robes et sa perruque de cheveux blancs pour interpréter sa grand-mère paternelle. Il y tient la vedette aux côtés de Robert Lepage.

Le réalisateur Martin Villeneuve et Robert Lepage au FCVQ

Le réalisateur Martin Villeneuve et Robert Lepage, au FCVQ

Photo : Radio-Canada / Claudia Genel

Le 10e Festival de cinéma de la Ville de Québec se déroule jusqu'au 20 septembre. Il se déploiera majoritairement en ligne au fcvq.ca,  (Nouvelle fenêtre)dans quatre salles virtuelles.

L'affiche du 10e Festival de cinéma de la ville de Québec du 16 au 20 septembre

Le 10e Festival de cinéma de la Ville de Québec, du 16 au 20 septembre

Photo : Radio-Canada / Claudia Genel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !