•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le conseiller municipal Jeromy Farkas veut devenir le prochain maire de Calgary

Jeromy Farkas en entrevue face à la caméra.

Âgé de 31 ans, Jeromy Farkas est le plus jeune conseiller municipal de Calgary.

Photo : Radio-Canada

Dans une vidéo de 6 minutes publiée sur sa page Facebook, le conseiller municipal Jeromy Farkas a annoncé sa candidature à la mairie de Calgary.

J'annonce ma candidature, car ma famille, mes amis et de nombreux Calgariens m'ont conseillé de le faire, explique l'élu qui représente le quartier numéro 11.

Les élections auront lieu en octobre 2021, ce qui lui donne le temps de se préparer à vaincre le maire actuel, Naheed Nenshi, qui devrait annoncer s’il brigue un nouveau mandat le mois prochain.

Les Calgariens ont besoin de savoir qu'il y a une solution de rechange à la vieille façon de faire. Ils doivent savoir que nous pouvons agir différemment. Alors je pense que c'est le bon moment de l'annoncer, affirme M. Farkas.

C’est un candidat atypique, selon le professeur en science politique du Campus Saint Jean, Frédéric Boily, qui estime qu'annoncer aussi tôt sa candidature est une bonne stratégie.

Il n'a pas une expérience politique et par conséquent je pense qu'il doit montrer qu'il est prêt à y aller. Et on a l’impression, justement, qu'en termes d’organisation il n’est pas encore prêt, précisément parce qu’il n’a pas toute cette expérience-là, explique le professeur universitaire.

Le conseiller âgé de 31 ans en est à son premier mandat, mais il n’a jamais caché ses désaccords sur la gestion de la ville. Il a souvent croisé le fer avec Naheed Nenshi et d’autres conseillers municipaux, sur les dépenses de la Ville comme celles en vue de la construction de la ligne verte.

Il s’est aussi distingué de la majorité des élus en votant contre le règlement qui impose le port du masque dans les lieux fermés, et en votant contre la prolongation de cette obligation cette semaine.

Jeromy Farkas n'a pas de plateforme à présenter, car il veut d'abord consulter la population de Calgary pour savoir quelles sont les questions qui les préoccupent le plus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !