•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Achalandage élevé au CHU Dumont à Moncton

Une enseigne disant « Ambulances seulement » et un pictogramme d'ambulance.

Le Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont, à Moncton au Nouveau-Brunswick, le 26 mars 2020.

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Radio-Canada

Le Réseau de santé Vitalité demande à la population d'éviter, si possible, de se rendre aux urgences du Centre hospitalier universitaire (CHU) Dr-Georges-L.-Dumont jusqu'au 28 septembre.

La direction de l'établissement de Moncton remarque depuis la fin août une augmentation du taux d’occupation. Une congestion aux urgences de l'établissement est aussi observée.

Les délais plus longs qu'à la normale pour les cas non urgents sont causés par plusieurs facteurs, dont un taux d’hospitalisation élevé, un manque de personnel, et un nombre élevé de patients aînés en attente d’un hébergement dans un foyer de soins.

La pression sur le personnel, surtout infirmier auxiliaire, est énorme actuellement. On voit beaucoup de situations, et moi j’en ai vues cette semaine, de personnel qui est aux larmes. Ça va demander des stratégies d’embauche et de rétention, confie le Dr Luc Cormier, cardiologue et président du conseil des médecins.

Les patients qui doivent voir leur médecin, ou qui nécessitent des soins urgents peuvent tout de même se rendre au CHU Dr-Georges-L.-Dumont, mais la direction du réseau demande aux autres personnes de prioriser le service Télé-Soins (811) ou les cliniques sans rendez-vous.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !