•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les travailleurs du pétrole réclament une aide gouvernementale

Une affiche syndicale avec en arrière-plan la foule de manifestants.

Des centaines de personnes ont participé à la manifestation des travailleurs de l'industrie pétrolière à Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador, mercredi.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Radio-Canada

Des centaines de travailleurs de l’industrie pétrolière et leurs partisans manifestent, mercredi, devant l'édifice de la Confédération, à Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador. Ils réclament une aide immédiate de tous les ordres de gouvernement pour leur industrie en difficulté.

La manifestation organisée par le Syndicat national de l'automobile, de l'aérospatiale, du transport et des autres travailleurs et travailleuses du Canada (Unifor).

L’activité survient après des mois de lobbying auprès du gouvernement pour un plan d’action qui aiderait l’industrie. Cette dernière est touchée à la fois par la pandémie et les conditions du marché mondial du pétrole qui a entraîné une chute des prix plus tôt cette année.

Divers représentants syndicaux et autres intervenants de l’industrie prennent la parole durant la manifestation.

Darren Mercer parle aux manifestants.

Les travailleurs ne peuvent plus attendre des mois, selon le président de la section locale d’Unifor, Darren Mercer.

Photo : Radio-Canada

Darren Mercer, président de la section locale d’Unifor, réclame un soutien financier des gouvernements fédéral et provincial. Nous ne pouvons pas attendre quatre mois ou six mois , dit-il.

Unifor représente plus de 700 travailleurs des plateformes Hibernia et Terra Nova.

Charlene Johnson s'adresse à la foule en parlant dans un micro.

Charlene Johnson, PDG de l’association de l’industrie pétrolière et gazière de Terre-Neuve-et-Labrador, réclame des mesures fiscales pour l'industrie.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

L’état de l’industrie extracôtière du pétrole domine les débats à l’Assemblée législative depuis le début de la session courante des travaux législatifs.

La PDG de l’association de l’industrie pétrolière et gazière de Terre-Neuve-et-Labrador, Charlene Johnson, lance qu’elle ne veut plus entendre les belles paroles des gouvernements libéraux. Elle réclame des mesures fiscales pour aider les entreprises pétrolières.

Mary Shortall est devant les manifestants.

Mary Shortall, présidente de la Fédération des travailleurs de Terre-Neuve-et-Labrador, souhaite une aide pour les travailleurs en priorité.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Mary Shortall, présidente de la Fédération des travailleurs de Terre-Neuve-et-Labrador, souligne que le gouvernement fédéral a déjà annoncé des programmes pour d’autres secteurs. Elle veut qu’un possible programme d’aide soutienne les travailleurs plutôt que les entreprises.

Selon un groupe de pression qui a présenté son plaidoyer au premier ministre Justin Trudeau en mai, il faut s’attendre à une perte d’investissements d’environ 61 milliards de dollars d’ici 2038 si rien n’est fait pour aider l’industrie.

Le gouvernement fédéral a démontré publiquement peu d’intérêt jusqu’à présent pour investir dans le secteur.

L’industrie connaît plusieurs défis cette année. Tout récemment, le 9 septembre, la pétrolière Husky a annoncé la mise en veilleuse de son projet West White Rose, de 2,2 milliards de dollars, en disant avoir besoin d’une aide gouvernementale. La ministre des Finances de Terre-Neuve-et-Labrador, Siobhan Coady, a déclaré par la suite que son gouvernement ne pouvait pas faire l’énorme investissement que l’entreprise demandait.

Andrew Furey et d'autres personnes à ses côtés applaudissent.

Le premier ministre Andrew Furey est présent à la manifestation ainsi que plusieurs membres de son Cabinet.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

L’industrie pétrolière et gazière extracôtière fait partie intégrante de l'économie, affirme le président national d’Unifor, Jerry Dias, dans un communiqué publié avant la manifestation. Le temps est venu pour le gouvernement de montrer à ces travailleuses et travailleurs que nous les soutenons quand les temps sont durs. Nous devons agir, et dès maintenant si nous voulons sauver les emplois extracôtiers, ajoute-t-il.

Avec les renseignements de CBC et de Patrick Butler

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !