•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De faux policiers tentent de commettre des fraudes à Terre-Neuve-et-Labrador

Un homme âgé parle au téléphone en tenant, dans son autre main, une carte de crédit.

Les fraudeurs ciblent particulièrement les personnes âgées en se faisait passer pour des policiers pour les convaincre de divulguer leurs renseignements personnels.

Photo : iStock

Radio-Canada

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) prévient la population de Terre-Neuve-et-Labrador que des fraudeurs qui tentent de se faire passer pour des policiers au téléphone ciblent les résidents de la province.

Certains fraudeurs soutiennent qu’ils travaillent au centre national des fraudes, que le numéro d’assurance sociale de la personne à qui ils s’adressent est compromis et qu’un policier qu’ils identifient va la rappeler, explique la GRC.

La victime reçoit ensuite l’appel de ce faux policier qui lui demande de fournir son numéro d’assurance sociale soi-disant pour mener son enquête.

La GRC à Terre-Neuve-et-Labrador rappelle que les policiers n’arrêtent pas les gens pour des affaires d’impôts ou de soldes de cartes de crédit non payés ni pour d’autres situations du genre. Les véritables policiers ne demandent pas non plus aux gens de fournir des renseignements personnels comme un numéro d’assurance sociale ou de carte de crédit.

Les fraudeurs, ajoute la GRC, semblent cibler les personnes âgées et tentent de les effrayer pour qu’elles collaborent avec eux.

La GRC conseille aux gens de prévenir les personnes âgées ou vulnérables à ce genre de fraude et de les encourager à ne jamais divulguer de tels renseignements personnels au téléphone.

Elle conseille aussi au public de signaler toute fraude au Centre antifraude du Canada. Les victimes d’une fraude devraient aussi appeler la police.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !