•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : l’École John Pritchard de Winnipeg met en branle l'enseignement à distance

L'enseignement à distance touche 250 élèves de l'école.

Vue de l'entrée de l’école John Pritchard School.

Le premier cas de COVID-19 à l’école John Pritchard a été annoncé dimanche.

Photo : Radio-Canada / Jillian Taylor

Radio-Canada

La province annonce qu'il y a maintenant 7 cas de COVID-19 liés à l’École John Pritchard, dans le quartier North Kildonan de Winnipeg.

Dans une note envoyée aux parents mardi soir, la direction de l’École indiquait qu'il y avait eu 4 nouveaux cas, ce qui portait alors à 5 le total de cas.

Les élèves de la 6e à la 8e année, ceux des classes partagées de 4e et 5e année et ceux qui fréquentent le service de garde avant et après l'école commencent à recevoir un enseignement à distance dès mercredi matin, selon les autorités.

Selon le ministre de l'Éducation, Kelvin Goertzen, 250 élèves sont ainsi en apprentissage à distance.

Cette nouvelle mesure pourrait durer deux semaines, selon les responsables scolaires, qui ne peuvent pas donner plus de détails sur les nouveaux cas en raison des consignes des autorités sanitaires.

Une mère de famille dont trois enfants fréquentent l’école, Catherine Harder, dit que ces derniers sont tristes de ne pas pouvoir aller à l’école. Elle a été informée des nouveaux cas par le professeur d’un de ses enfants.

C’est juste beaucoup de tristesse pour mes enfants, dit-elle.

Son conjoint et elle essaient de s’organiser pour le suivi des enfants. D’après elle, plusieurs couples comme le sien sont pris de court, car un des parents doit rester à la maison pour s’occuper des enfants.

Il y a beaucoup de panique et d’incertitude, beaucoup de questions, dit-elle.

Depuis la reprise des cours dans la province, le 8 septembre, des cas de COVID-19 ont déjà été enregistrés dans six écoles.

Selon le ministre de la Santé, Cameron Friesen, les autorités provinciales s’attendaient à voir des cas de COVID-19 dans les écoles. Il affirme que les divisions scolaires ont des plans leur permettant de s’ajuster rapidement en cas d’éclosion et demande aux parents de suivre les consignes qui leur sont communiquées.

Nous ne devons pas nous alarmer lorsque les enfants sont renvoyés à la maison par mesure de prudence, car cela montre plutôt que le système en place fonctionne bien, soutient-il.

Les tests de dépistage

M. Friesen rappelle que la santé publique demande à la population d’éviter d’aller passer un test de dépistage en l’absence de symptômes. Il ajoute qu’en cas d’exposition dans les écoles, les autorités sanitaires font des enquêtes et communiquent avec les personnes qui auraient pu être contaminées.

Si on vous demande de vous isoler chez vous, faites-le. Les gens ne doivent pas se précipiter dans les centres de dépistage. Il ne faut pas surcharger notre système, explique-t-il.

Cependant, dit le ministre de la Santé, la province continue à travailler pour augmenter sa capacité de dépistage.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Avec des informations de Kristin Annable et Laïssa Pamou

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !