•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accident mortel d'une aînée en fauteuil roulant : un CHSLD de Lévis mis en demeure

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Porte d'entrée d'une résidence pour aînés.

Le reportage de Marie-Pier Bouchard

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cloutier

Une femme de 96 ans a connu une fin tragique, en mai dernier, après avoir dévalé une pente d’une cinquantaine de mètres en fauteuil roulant, lors d’une sortie sur la terrasse extérieure d'un CHSLD. Radio-Canada a appris que la famille de la victime a mis en demeure le Centre d’accueil Saint-Joseph de Lévis.

Le 20 mai, des employées du CHSLD ont emmené une dizaine de résidents à l’extérieur pour profiter du soleil, selon nos informations. Pour plusieurs d'entre eux, il s'agissait de leur première sortie à la suite du confinement.

En milieu d’après-midi, le fauteuil d’une résidente aurait été légèrement déplacé vers la porte d’entrée de l’établissement, près d’une pente, et le frein n’aurait pas été enclenché.

Le fauteuil de la dame s’est alors engagé dans cette pente et a poursuivi sa course dans la côte menant au stationnement pour percuter une voiture qui y était stationnée. Sérieusement blessée, la nonagénaire a été transportée à l’hôpital, où elle est décédée en soirée.

Depuis, le CHSLD a procédé à des travaux d'amélioration près du lieu de l'accident.

Une barrière devant une terrasse.

Une barrière a été installée à la sortie de la terrasse, près de la pente abrupte qui mène au stationnement.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cloutier

La famille « démolie »

Selon ce qu'a appris Radio-Canada, le fauteuil roulant de la dame n'était pas défectueux. Il s'agirait d'un accident causé par une distraction.

Le dossier a été confié au Bureau du coroner qui mène une enquête afin d’éclaircir les circonstances de l'accident.

Contactée par Radio-Canada, la famille de la dame se dit démolie, mais n’a pas souhaité commenter pour l’instant. N’ayant pas été témoins des événements, les membres de la famille attendent le rapport du coroner avant de décider de la suite des choses.

Sans donner les détails du contenu, leur avocat confirme cependant qu’une mise en demeure a déjà été envoyée au CHSLD.

Deux enquêtes internes

La direction du Centre d'accueil Saint-Joseph de Lévis n'a pas souhaité nous accorder d'entrevue. Par l'entremise d'un porte-parole, elle parle d'un événement regrettable.

L'entreprise dit avoir réalisé deux enquêtes internes à la suite de ce décès et elle est en attente du rapport du coroner.

Le porte-parole précise que différentes mesures ont été déployées depuis l'accident. Par exemple, en plus de la barrière qui a été installée, le système de surveillance vidéo a aussi été amélioré. Le protocole d'accompagnement des résidents à l'extérieur de l'établissement a également été bonifié afin de l'intégrer dans la formation du personnel.

Il n'a pas été possible de savoir si l'employé(e) impliqué(e) dans ces événements a été sanctionné(e). L'entreprise ne veut pas commenter davantage considérant que le dossier est judiciarisé.

Le Centre d'accueil Saint-Joseph de Lévis est un CHSLD privé conventionné, l'un des centres pour aînés du Groupe Champlain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !