•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les employés de la filiale internationale d’Hydro-Manitoba craignent sa privatisation

Vue du bâtiment de Manitoba Hydro International.

Manitoba Hydro International a été incluse dans un récent examen des activités d’Hydro-Manitoba effectué par un tiers.

Photo : Site web d’Hydro-Manitoba internationale

Radio-Canada

Après avoir reçu l’ordre de ne plus chercher de nouveaux contrats et de s’assurer que ceux qui étaient en cours seraient honorés au plus tard le 31 décembre 2021, les employés de Manitoba Hydro International sont dans l’impasse. Ils croient que la société d'État envisagerait de vendre sa filiale.

Manitoba Hydro International est une propriété exclusive d’Hydro-Manitoba et compte plus de 130 employés dans la province. La filiale offre des solutions et des services à des clients dans les secteurs d’énergie et des télécommunications partout dans le monde.

Dans un courriel interne, la direction indique que la filiale est dans un processus d’évaluation pour son adaptation stratégique avec Hydro-Manitoba.

Les secteurs d’activité de Manitoba Hydro International sont passés à une approche moins vigoureuse de développement de nouveaux marchés, écrit le directeur général principal de la filiale, Wesley Mueller, dans le courriel datant du 8 septembre.

Manitoba Hydro International ne doit pas poursuivre de manière active de nouveaux travaux, répète-t-il dans un autre courriel interne, le 10 septembre.

Wesley Mueller précise qu’aucun nouveau contrat ne pourra être signé tant qu’il n’a pas été examiné par une équipe juridique. Il ajoute que les contrats signés devraient comprendre une clause de résiliation en faveur de Manitoba Hydro International.

Ces nouvelles directives surviennent alors que Hydro Telecom, une division de Manitoba Hydro International, a reçu l’ordre de suspendre toutes les activités liées aux nouveaux services sur large bande pendant un processus de demande de propositions pour une nouvelle offre de services sur large bande dans les collectivités rurales.

Contacté par CBC, un porte-parole d’Hydro-Manitoba, Bruce Owen, a refusé de répondre à d’autres questions sur l’avenir de la filiale internationale.

Manitoba Hydro International a été visée par un récent examen des activités d’Hydro-Manitoba effectué par un tiers. Le rapport rédigé par le tiers fait actuellement l'objet d'une révision, indique Bruce Owen dans un communiqué.

Il ajoute que, dans le cadre de ce processus d'évaluation, l’acquisition de nouveaux marchés se fera avec une approche non énergique pour éviter les complications.

Aucune décision n’a été prise, dit Bruce Owen.

Incompréhension et confusion

Selon le directeur général de la coalition de fournisseurs de services Internet du Manitoba, David MacKay, les intentions d’Hydro-Manitoba ne sont pas claires.

Est-ce un signe avant-coureur de privatisation? Quel sera le résultat final? Je déteste dire cela, mais je n’ai pas de réponses. Je n'ai que des questions, déplore-t-il.

Des bénéfices de 6 millions de dollars

Le dernier rapport annuel de Manitoba Hydro International montre que la filiale a réalisé plus de 50 millions de dollars de revenus pour l’année 2018-2019, ce qui représente environ 6 millions de dollars de bénéfices totaux.

Le chef du Parti libéral du Manitoba, Dougald Lamont, dit qu'il est préoccupé par le dossier de Manitoba Hydro International et que la décision de vendre la filiale pourrait mener à des pertes d’emplois, même si l’entreprise continue de réaliser des bénéfices.

Il pourrait s’agir de pertes d’emplois dans une entreprise rentable, déplore Dougald Lamont.

Avec des informations de Kristin Annable

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !