•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Dre Etches supplie les résidents d'Ottawa de limiter leurs contacts

Un infirmier effectue un test sur une personne assise dans sa voiture.

Une femme se fait tester au nouveau Centre d'évaluation au volant de la COVID-19 du chemin Coventry, à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Jérôme Bergeron

Radio-Canada

La médecin hygiéniste de Santé publique Ottawa (SPO) supplie les résidents de réduire le nombre de personnes avec lesquelles ils sont en contact étroit alors que les nouveaux cas de contamination par la COVID-19 continuent d'augmenter dans la région.

Lors d'une mise à jour virtuelle mardi, la Dre Vera Etches a déclaré que les données sur les recherches de contacts montrent que la transmission du virus a principalement lieu lors de réunions sociales privées, y compris des réunions de famille, des rencontres après le travail et des fêtes de plus grande envergure.

Nous devons tous réévaluer ces comportements.

La Dre Vera Etches, médecin hygiéniste de Santé publique Ottawa

Nous avons vu comment une seule personne présentant des symptômes similaires à ceux du rhume, qui assiste à une petite réunion, peut amener 40 personnes à être déclarées positives en peu de temps, a averti la Dre Etches.

La Dre Vera Etches en entrevue devant une école.

La Dre Vera Etches supplie les résidents de réduire le nombre de personnes avec lesquelles ils sont en contact étroit.

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

La Dre Etches a réitéré les directives provinciales qui recommandent aux citoyens de limiter leur cercle social à 10 personnes. Elle a aussi mis en garde contre le fait de se mêler à des personnes qui ne sont pas déjà dans cette bulle.

Ma recommandation est de donner la priorité aux membres de votre ménage et à tout soutien essentiel, comme les éducateurs, les voisins qui vous aident, les grands-parents, a déclaré la Dre Etches. Mais gardez vos distances, portez vos masques et restez dehors.

La médecin hygiéniste a déclaré que les familles avec des enfants qui vont à l'école doivent limiter la socialisation.

Les grands rassemblements avec des contacts étroits, même avec les mêmes camarades de classe, ne sont pas une bonne idée, a déclaré la Dre Etches.

Le plaidoyer survient alors qu'Ottawa a ajouté quatre décès supplémentaires à son bilan de la COVID-19 mardi et que 52 nouvelles infections sont confirmées.

La Dre Etches a également déclaré que SPO est particulièrement préoccupé par la résurgence de la COVID-19 chez les résidents des foyers de soins de longue durée.

De longues attentes pour les tests

Lors d'une téléconférence mardi, les responsables de la santé publique se sont engagés à trouver des solutions pour diminuer les longues files d'attente dans les centres de dépistage de la COVID-19.

Il y avait encore de longues files d'attente mardi au centre Brewer, avec des centaines de personnes qui attendaient lorsque les portes se sont ouvertes à 9 heures.

Un père de famille avec son enfant et une chaise de camping en main se place à la fin d'une longue file d'attente.

Des dizaines de parents avec leurs enfants qui font la file près du centre de dépistage de l'aréna Brewer, à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

Invoquant une demande sans précédent, les agences qui gèrent les tests à Ottawa ont promis lundi de prolonger les heures d'ouverture à la fois au centre Brewer et au centre de service au volant du chemin Coventry.

Le Dr Alan Forster, vice-président de l'innovation et de la qualité à l'Hôpital d'Ottawa, a déclaré que de plus en plus de parents amènent leurs enfants subir un test de dépistage alors que les écoles de la ville reprennent les cours.

Nous devons nous adapter et réagir et nous assurer que nous avons la capacité de répondre à la demande, a déclaré le Dr Forster.

Le Dr Forster a déclaré que les responsables envisagent également un système de rendez-vous en ligne pour le centre Brewer semblable à ce qui est déjà en place au centre de service au volant, et qu'une unité de tests mobile sera bientôt disponible pour les tests de dépistage dans les écoles.

Alan Forster a également lancé un appel aux professionnels de la santé à la retraite, y compris à d'anciennes infirmières, pour venir renforcer le personnel oeuvrant dans les centres de dépistage.

Le Dr Forster a dit espérer que la capacité de test sera portée à environ 3000  par jour par rapport à la moyenne de 2000 par jour la semaine dernière.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !