•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La piste cyclable du boulevard des Forges ne sera pas nivelée

Une piste cyclable adjacente au trottoir.

La piste cyclable du boulevard des Forges a été aménagée de façon à élargir le trottoir.

Photo : Radio-Canada / Jacob Côté

Les conseillers municipaux de Trois Rivières ont voté mardi soir contre un projet qui aurait permis d'amoindrir les bosses de la piste cyclable et du trottoir du boulevard des Forges à Trois-Rivières, qui s’attire de nombreuses critiques depuis sa création. C’est que ces travaux étaient évalués à près de 107 000 $.

La majorité des élus n’ont pas adhéré au scénario que présentait le comité qui s’est penché sur la situation. Les plans prévoyaient de niveler la bordure du trottoir et de la piste cyclable sur 2,5 mètres, afin de rendre l’endroit moins difficile pour la circulation des cyclistes.

C’est 93 % de la piste qui y auraient été réparés, en excluant les puisards.

Trop cher selon plusieurs

Plusieurs conseillers estiment, comme les ingénieurs de la Ville, que la fonction première de cette installation urbaine est d’être un corridor de sécurité pour les écoliers et non une piste cyclable pour les citoyens.

Assurément, que pour une piste cyclable, ce n’est pas idéal, mais ça coûtera 120 000 $ pour le corriger, moi je considère que entre autres avec les déversements, on a besoin de sauver tous nos sous, a déclaré Luc Tremblay, le conseiller de Châteaudun.

C’est un projet qui ne règle pas le problème pour les cyclistes, ça l’améliore un peu, mais ça reste encore des montagnes russes. [...] Il y a une proposition qui coûte 1000 $, donc c’est celle-là que je préconise, a expliqué pour sa part Daniel Cournoyer, du district de Sainte-Marthe, en faisant référence à une autre proposition du comité qui serait cette fois-ci de tracer des lignes au sol.

Même pensée pour François Bélisle de Pointe-du-Lac qui considère que l’argent devrait être investi pour réparer les conduites d’eaux usées. C’est une école primaire et ça fait amplement la job et c’est ce qui était demandé dans la charte scolaire, de prévoir un corridor écolier. [...] Je pense que rajouter 120 000 $ dans le tas, c’est de l’argent amplement gaspillé.

Dangereux pour d'autres

D'autres conseillers se sont dits déçus de ne pas voir le projet se réaliser. Claude Ferron, des Rivières, pense plutôt que l’option des traits au sol n’est pas sécuritaire.

Dans les faits, cette piste-là va être encore là pour les 20 prochaines années, pendant que le chantier est encore mobilisé, c’était le temps de le faire à faible coût. Si un conseil plus tard qui décide de le faire, ça va coûter encore juste plus cher, a-t-il fait savoir en précisant que le premier scénario était celui demandé par les citoyens.

Quant à Mariannick Mercure, elle continue de penser que l’endroit reste dangereux, considérant l’arrivée du temps plus froid. Présentement, on va avoir des trottoirs qui ont les pentes qui vont tellement être à pic que les personnes âgées vont glisser là-dessus l’hiver et se casser la gueule.

Rappelons que cette cyclable a récemment aménagée au coût d’un demi-million de dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !