•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La bibliothèque Stanley A. Milner d'Edmonton fait peau neuve

L'atrium de la bibliothèque.

Une image de l'intérieur lumineux de la bibliothèque qui compte maintenant plus de 600 fenêtres.

Photo : Karl Lee Photo

Radio-Canada

Après avoir essuyé les foudres pour son extérieur controversé, le nouvel intérieur lumineux de la bibliothèque Stanley A. Milner au centre-ville d’Edmonton sera dévoilée au public jeudi.

Notre bâtiment veut redéfinir la manière dont les gens interagissent avec leur bibliothèque publique, a expliqué la présidente de la bibliothèque Stanley A. Milner, Pilar Martinez.

Ce sera maintenant un espace rempli d'opportunités d'apprentissage et d'innovation et deviendra rapidement le centre communautaire dynamique de notre ville que nous avons toujours imaginée.

Les rayons de la bibliothèque.

La lumière est un des éléments sur lesquels les architectes ont misé pour rendre la bibliothèque plus accueillante.

Photo : Karl Lee Photo

La bibliothèque est fermée au public depuis près de quatre ans. Les rénovations ont coûté plus de 84,5 millions de dollars, 15,5 millions de dollars de plus que ce qui était prévu au départ.

L'extérieur de la nouvelle bibliothèque.

Certains critiques sur les réseaux sociaux ont comparé le nouveau design gris et angulaire de l'édifice à un conteneur maritime ou à un bateau de croisière enclavé.

Photo : Janice Johnston

Si l’extérieur a été ridiculisé par certains en raison d’une ressemblance avec un tank militaire, l’intérieur devrait plaire à un plus grand nombre.

La nouvelle bibliothèque compte maintenant plus de 600 fenêtres, un atrium intérieur de plusieurs étages et un mur de simulation interactif de plusieurs étages qui permettra des présentations multimédias à grande échelle.

Une image de fond sous-marin sur le mur interactif.

L'immense mur interactif est une des nouveautés de la bibliothèque.

Photo : Karl Lee Photo

Selon la bibliothèque, il s’agit de la plus grande installation numérique en Amérique du Nord. Celle-ci est composée de 287 écrans gérés par 12 ordinateurs.

Des jeux de mémoire et d'agilité sur un mur.

La bibliothèque pour enfants offre, entre autres, une aire de jeux

Photo : Radio-Canada / Danielle Kadjo

Les enfants pourront profiter d’un espace pour eux, avec des jeux, un piano géant et un espace pour coder et la création numérique.

Des chaises devant une télévision qui se trouve sur un mur. Deux manettes de jeux vidéo sont posées sur une petite tablette en dessous de la télévision.

La bibliothèque a un espace dédié aux jeux vidéo.

Photo : Radio-Canada / Danielle Kadjo

Des imprimantes 3D seront disponibles, en plus des 70 ordinateurs publics et un espace de jeux vidéo.

L'intérieur de la bibliothèque.

Les rénovations de la bibliothèque Stanley A. Milner au centre-ville d'Edmonton ont commencé en décembre 2016.

Photo : Radio-Canada / Danielle Kadjo

De plus, il y a un nouvel espace dédié aux rassemblements autochtones, Thunderbird House, qui est le premier espace public à Edmonton pour la purification. Le sol, les murs et le plafond sont en peuplier blanc, considéré comme un arbre symbolique sur le territoire du Traité 6.

Un mur sur lequel est écrit en grosses lettres multicolores le mot imagine.

La bibliothèque Stanley A. Milner.

Photo : Radio-Canada / Danielle Kadjo

La bibliothèque rouvrira ses portes au public jeudi à midi, avec de grandes célébrations d'ouverture prévues en fin de semaine.

Intérieur de la bibliothèque.

La bibliothèque a été fermée pendant près de quatre ans pour permettre une rénovation complète.

Photo : Radio-Canada / Danielle Kadjo

Nous prévoyons que les habitants d'Edmonton seront agréablement surpris et ravis lorsqu'ils verront notre bibliothèque rénovée et tout ce qu'elle offrira maintenant, a dit Pilar Martinez.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !