•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : des centres de dépistages réclamés à Granby et Magog

Une professionnelle de la santé effectue un test de dépistage du coronavirus dans une clinique mobile du quartier Saint-Michel.

D'autres centres de dépistage sont réclamés en Estrie (archives).

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Alors que les délais d’attente s’allongent dans les centres désignés de Sherbrooke et de Bromont, d’autres centres de dépistage sont réclamés dans la région.

C’est le cas à Granby où le conseil municipal a voté une résolution en ce sens la semaine dernière. On a demandé au CIUSSS de revoir sa position à ce sujet, explique le maire Pascal Bonin en entrevue avec Radio-Canada Estrie.

Ce dernier dit avoir rencontré Stéphane Tremblay, le président-directeur général du CIUSSS de l'Estrie-CHUS. Il n’était pas fermé à l’idée, relate-t-il.

Le maire de Granby indique avoir offert au CIUSSS de l’Estrie-CHUS un local gratuitement afin que ses citoyens puissent s’y faire tester pour la COVID-19 au lieu qu’ils se déplacent à Bromont, comme c’est le cas actuellement.

Il y a un discours qui n’est pas logique. On nous dit de rester dans nos régions, mais on va se faire tester dans une autre, regrette-t-il. Les gens de Granby vont se faire tester un peu partout, comme à Bromont, Sherbrooke ou encore Saint-Jean-sur-Richelieu.

On veut prendre notre place comme deuxième ville-centre en Estrie.

Pascal Bonin, maire de Granby

Beaucoup d'achalandage à Bromont

Par ailleurs, selon Pascal Bonin, un nouveau centre de dépistage à Granby permettrait de désengorger celui de Bromont qui connaît un achalandage monstre depuis ces derniers jours.

Mardi, la file était longue peu après l’ouverture du centre, à 11h. Nombreux étaient ceux qui s’étaient présentés à l’avance afin de réduire le temps d’attente qui se situe autour de deux heures. Lors du passage de notre journaliste, peu après midi, plus d’une centaine de personnes y faisaient déjà la file.

La Ville de Granby espère recevoir une réponse du CIUSSS de l’Estrie-CHUS d’ici la fin du mois.

Une pétition pour un centre à Magog

Du côté de Magog, une pétition circule depuis quelques jours pour réclamer un centre de dépistage dans cette municipalité. Les citoyens estiment que les kilomètres à parcourir pour se rendre à Sherbrooke peuvent constituer un frein au dépistage.

Pour les personnes de Magog qui n’ont pas de véhicule, comment ils font pour se rendre ici, à Sherbrooke?, se questionne Julie Marchessault, instigatrice de la pétition.

Aller à Sherbrooke, c’est un stress de plus dans tout ce que la COVID-19 implique que ça soit la route, le budget pour l’essence ou encore la logistique pour s’y rendre, lance pour sa part Jennifer Picard, citoyenne d'Orford.

Au centre de dépistage de Sherbrooke, situé sur la rue Murray, la capacité maximale a été atteinte mardi vers 13h30. La santé publique fait savoir qu’elle est toujours à la recherche d’un autre local afin de bonifier l’offre.

Un nouveau décès en Estrie

La santé publique a annoncé, mardi, qu'un deuxième résident du CHSLD de Lambton a succombé à la COVID-19. Le bilan des victimes du virus passe ainsi à 28 en Estrie depuis le début de la pandémie.

La région recense également 10 nouveaux cas confirmés de COVID-19, de ce nombre sept personnes sont de Sherbrooke.

Le nombre de personnes hospitalisées a, par ailleurs, diminué de deux depuis le dernier bilan. Aucun malade de la COVID n'est présentement admis dans les hôpitaux de la région.

Du côté des écoles, des établissements recensent des cas. C’est le cas de l'école Le Goéland à Sherbrooke. Dans les autres établissements touchés, la santé publique indique que le bilan est demeuré stable depuis lundi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !