•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Entente possible pour rénover l’usine de traitement des eaux du North End à Winnipeg

Débit d'eaux usées

Une entente entre les trois ordres de gouvernement pourrait permettre de rénover une usine de traitement des eaux usées au coût de 1,8 millard de dollars.

Photo : Jacques Marcoux/CBC

Radio-Canada

La Ville de Winnipeg pourrait être en mesure de réunir toutes les pièces du casse-tête financier permettant d’effectuer des rénovations majeures à son usine de traitement des eaux usées située dans le quartier North End.

Pour boucler une entente de financement entre les trois ordres de gouvernement, la province recommande à la Ville de changer son approche, en demandant que des sommes qui lui parviennent du Fonds fédéral pour l'infrastructure de transport en commun soient transférées au programme fédéral destiné aux infrastructures vertes.

Dans une lettre envoyée à la Ville, la province a précisé que cette requête aurait pour effet de délier les cordons de la bourse, selon le maire Brian Bowman.

Un rapport déposé au comité exécutif recommande ainsi à la Ville de demander que 321,4 millions de dollars soient transférés d’un programme à l’autre. Nous n’y sommes pas encore, mais c’est un pas dans la bonne direction, s’est exclamé le maire Brian Bowman en conférence de presse mardi.

Ils [la province] nous disent : si vous voulez que nous acheminions votre demande au gouvernement fédéral, vous devez vous y prendre de cette façon, a indiqué le maire Bowman.

Le maire Brian Bowman est photographié en gros plan; on voit derrière lui une partie des drapeaux de la ville.

Le maire Brian Bowman lors d'un point de presse de la Ville de Winnipeg.

Photo : Radio-Canada / Stephen Jaison Empson

Le coût des rénovations de l’usine de traitement des eaux usées, qui sont nécessaires pour qu’elle respecte les normes environnementales, est estimé à 1,8 milliard de dollars.

En 2003, la Commission de protection de l’environnement a amené la province à ordonner à la Ville d’améliorer le processus de traitement des eaux usées.

Pour y parvenir, la Ville demandait que la province finance une partie des coûts de la rénovation, à hauteur de 267,68 millions de dollars. Jusqu’ici, le gouvernement conservateur s’est engagé à verser 182,8 millions de dollars.

La Ville demandait aussi à la province de lui garantir qu’il n’y aura pas d’autres réductions de ses allocations de revenus provenant du Fonds fédéral pour l'infrastructure de transport en commun. Elle demandait enfin que la province verse un dollar pour chaque dollar fédéral qu’elle obtient de ce fonds.

En demandant un transfert de programme comme le lui recommande la province, Winnipeg s’expose à recevoir un financement fédéral moins élevé pour le transport public; il passerait de 524,85 millions à 203,61 millions de dollars.

Brian Bowman reconnaît qu’il y aurait une diminution de la part de la Ville dans le financement du plan directeur de Transit, qui doit paraître l’an prochain. Le maire semble cependant résigné à accepter le compromis qui permettrait de rénover l’usine.

Est-ce un pas dans la bonne direction de pouvoir obtenir ces dollars? Oui. L’usine de traitement des eaux usées du North End est notre grande priorité, explique Brian Bowman, en disant espérer que les trois ordres de gouvernement pourront s’entendre.

La Ville investirait 161 millions de dollars dans le plan directeur de Transit et veut que la province s’engage à en financer environ 170 millions. La part du fédéral serait de 203 millions de dollars.

La Ville veut aussi que l’entente de financement annule une clause voulant que le transfert de fonds n’ait pas lieu avant le 21 mars 2021.

Brian Bowman précise qu’il a eu une rencontre productive avec la ministre des Affaires municipales, Rochelle Squires, et se dit confiant que la province financera le transport public et les rénovations à l’usine de traitement des eaux usées.

Espérant que la province agira en bon partenaire, le maire de Winnipeg dit simplement espérer qu’on ne réduira plus les dollars destinés au transport en commun.

Avec des informations de Sean Kavanagh

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !