•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pluri-elles offre un programme d’aide à l’emploi pour la jeunesse

Un travailleur en train de souder une pièce d'acier dans une usine.

Les participants ont la possiblité de suivre des études à une école des métiers.

Photo : Radio-Canada / Catherine Paradis

L’organisme Pluri-elles de Winnipeg propose un programme pour développer les compétences d’employabilité des jeunes, grâce à 1,5 million de dollars du gouvernement fédéral sur trois ans.

Le programme appelé Ça clique, c’est cool permet aux jeunes canadiens, résidents permanents et réfugiés francophones de 15 à 30 ans de suivre huit semaines de formation en compétences essentielles et en employabilité, ainsi que des ateliers et de séances de counselling. Les participants seront rémunérés.

Par la suite, les jeunes participent à un stage rémunéré de 12 semaines avec un soutien au placement ou une inscription a une école de métiers. Une subvention salariale est offerte aux employeurs participants.

Le projet vise à assurer aux participants une transition vers un emploi durable.

Khalil Robbana, coordonnateur de projet à Pluri-elles, explique que le programme s’adresse aux jeunes qui sont confrontés à une variété de défis, que ce soit le niveau de scolarité, un manque en compétences essentielles dans la vie quotidienne et professionnelle, ainsi que des défis de santé mentale.

Le programme offre notamment des formations de perfectionnement linguistique en anglais. On a de nouveaux arrivants qui ont du mal avec l’anglais qui sont arrivés à Winnipeg et qui doivent trouver un emploi, et malheureusement leur anglais ne le permet pas, poursuit M. Robbana.

Il ajoute que Ça clique, c’est cool pourra venir en aide à environ 90 jeunes en trois ans, soit une trentaine par année. Cependant, la pandémie a réduit le nombre de participants de la première cohorte, selon lui.

Celle-ci a accueilli quatre participants en juillet. Ces derniers sont maintenant rendus au stade du placement d’emploi ou de l’école des métiers.

Leurs champs d'intérêts varient grandement, note Khalil Robbana.

Je peux citer le service à la clientèle, la vente au détail, la fabrication, on a aussi un participant qui souhaitait travailler dans un milieu avec des animaux, alors on a pris contact avec le refuge Winnipeg Pet Rescue Shelter. Il a commencé son stage là-bas dans le but que son employeur lui propose un poste permanent par la suite, ajoute-t-il.

La prochaine cohorte commence les huit semaines de formation à Pluri-elles le 12 octobre. Les personnes intéressées peuvent directement joindre l’organisme, indique M. Robbana.

Ce projet est un rêve de plusieurs années, qu’enfin nous réalisons grâce à la contribution du gouvernement fédéral. Développer leurs compétences, leurs connaissances au moyen des études et du perfectionnement. Le besoin des jeunes sera notre première priorité, affirme la directrice générale de Pluri-elles, Mona Audet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !