•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Volte-face de Washington sur les tarifs douaniers : les réactions positives fusent

Des rouleaux d'aluminium.

Députés, syndicat et intervenants du secteur économique sont soulagés.

Photo : La Presse canadienne / Peter Power

La décision de la Maison-Blanche de renoncer à l’imposition de tarifs douaniers de 10 % sur l’aluminium canadien provoque un soupir de soulagement dans la région.

L’annonce de Washington est survenue mardi, à quelques heures d’une riposte annoncée par Ottawa.

Au début du mois d’août, le président américain, Donald Trump, avait provoqué un coup de tonnerre dans l’industrie en faisant part de son intention de hausser les droits de douane sur les exportations, et ce en dépit des tractations entourant la ratification du nouvel Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACÉUM).

Au Saguenay-Lac-Saint Jean, les députés sont soulagés, mais demeurent prudents.

C’est une excellente décision pour nous. Ce qu’auront fait les tarifs, c’est de nous faire la démonstration qu’on doit insister sur la deuxième et troisième transformation si on veut exploiter la filière aluminium, a commenté le député bloquiste de Jonquière, Mario Simard.

Son homologue de Chicoutimi-Le Fjord, Richard Martel, veut s’assurer que le gouvernement agisse pour éviter que les États-Unis mettent un jour leurs menaces à exécution.

On ne sait pas quand ils peuvent les remettre ces tarifs-là. Alors ça va être un peu le jeu du chat et de la souris. C’est pour ça que ça nous prend une politique forte. Ça prend quelque chose de concret et de long terme alors c’est pour ça qu’il faut travailler sur notre politique d’achats à faible empreinte carbone, a insisté le lieutenant québécois du Parti conservateur.

Rio Tinto Alcan

Production d'aluminium au Complexe Jonquière de Rio Tinto Alcan.

Au provincial, le député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault, pense que si le Canada consent aux seuils d’exportation imposés par les Américains, le Québec et le Saguenay-Lac-Saint-Jean seront peut-être un jour pénalisés.

Je souhaite que la région puisse produire davantage d’aluminium. On a des projets qui sont prévus, a rappelé le député, en référence à la seconde phase de l’usine AP-60, à Jonquière, et à l’agrandissement de l’aluminerie d’Alma.

Une bonne nouvelle, selon Promotion Saguenay

On est très contents, surtout que c’était un peu inattendu. On s’attendait à des contre-tarifs annoncés cette semaine de la part du Canada. On s’attendait à une guerre commerciale beaucoup plus longue, donc, pour nous, la levée des tarifs est une excellente nouvelle dans le contexte de reprise économique où on enlève une dose d’incertitude dans un secteur qui est névralgique pour la région, soulève Patrick Bérubé, directeur général de la société de développement économique Promotion Saguenay.

Patrick Bérubé estime que le retrait de ce poids qui pesait sur l’industrie pourrait s’avérer favorable à des investissements, notamment par le géant Rio Tinto, qui emploie des milliers de travailleurs en région.

Le syndicat rassuré

Le président du Syndicat national des employés de l’aluminium d’Arvida (SNEAA), Donat Pearson, est lui aussi rassuré.

On est très heureux de la levée des tarifs. Ça va nous permettre de souffler et d’éviter que l’employeur ait des décisions et des coupes à faire.

Donat Pearson, président du Syndicat national des employés de l'aluminium d'Arvida (SNEAA)

Donat Pearson, qui a commenté le dossier à chaud, s’inquiète toutefois des conséquences que pourraient avoir des quotas imposés par nos voisins du sud pour l’importation de métal gris.

On n’a pas l’ensemble de l’œuvre. Tout va dépendre des discussions qui vont avoir lieu. Il y a eu des discussions, les tarifs sont levés. À un moment donné, il faut se contenter. On a un bon bout de chemin de fait , a-t-il relativisé.

Avec les informations de Flavie Villeneuve

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !