•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Madawaska inquiet de l'explosion de cas de COVID-19 au Bas-Saint-Laurent

e68dcafa901f4cbf9999192922e6c099

La région du Madawaska au Nouveau-Brunswick est située près la frontière du Québec.

Photo : Radio-Canada / Cory Herperger

Radio-Canada

La recrudescence de cas de COVID-19 au Bas-Saint-Laurent au cours des derniers jours inquiète les autorités néo-brunswickoises.

Depuis le début de la pandémie, le nord-ouest du Nouveau-Brunswick a enregistré seulement quelques cas de COVID-19.

Des élus de la région constatent toutefois un certain laisser-aller dernièrement chez la population en ce qui concerne le port du masque ou le respect de la distanciation physique.

Selon le médecin de famille John Tobin, cela donne l’impression que la maladie n’est pas là ou bien qu’elle n’existe peut être même pas.

Ce dernier, également chef du département de médecine familiale de l’Hôpital régional d’Edmundston, est catégorique : Ce n’est absolument pas le cas.

L’homme de science croit même que le début de la deuxième vague de COVID-19 est en train de commencer.

Frontières et règles sanitaires

Depuis le début de la pandémie, le Nouveau-Brunswick a des postes de contrôle à ses frontières. Mais malgré ces mesures de sécurité, la prudence reste de mise, selon des élus locaux.

Je réitère ma demande à la population, à ceux qui voyagent dans ces régions-là, de prendre toutes des précautions de base, [d'avoir] cette hygiène de base, pour s’assurer qu’on ne vient pas recontaminer les gens dans la région, a déclaré Jean-Pierre Ouellet, maire de la communauté rurale de Haut-Madawaska au Nouveau-Brunswick.

File d'attente d'automobilistes au point de contrôle entre le Madawaska et le Témiscouata.

Une file d'attente d'automobilistes au point de contrôle entre le Madawaska et le Témiscouata.

Photo : Radio-Canada / Alain Fournier

Le maire de la Ville d’Edmundston, Cyrille Simard, réitère pour sa part l’importance du respect des règles sanitaires. Distanciation, lavage des mains, port du masque lorsqu’on est trop proche des autres personnes, énumère-t-il.

Le Dr John Tobin demande aux citoyens d’être très vigilants au cours des prochaines semaines. Théoriquement, on doit s’attendre dans les prochaines semaines à voir une plus grande explosion de cas, prédit-il.

Les deux prochaines semaines seront donc déterminantes à savoir si l’éclosion du virus au Bas-Saint-Laurent aura des répercussions du côté néo-brunswickois de la frontière du Madawaska.

D’après le reportage de Bernard LeBel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !