•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sault-Sainte-Marie achète un ancien bar de danseuses

Un bâtiment miteux est muni d'une affiche marquée GIRLS GIRLS GIRLS

Le Studio 10 était le dernier bar de danseuses de Sault-Sainte-Marie avant de partir en fumée en 2019.

Photo : Google Maps (2012)

Jean-Loup Doudard

Le conseil municipal de Sault-Sainte-Marie a voté à 10 contre 1, lundi soir, pour le rachat du terrain où se trouvait le dernier bar de danseuses de la ville, Studio 10.

L’établissement est parti en fumée, en février 2019, lors d’un incendie qui a coûté la vie à une personne.

Depuis, le bâtiment a été détruit par le propriétaire, mais le zonage permettant le commerce de divertissement pour adultes est toujours en vigueur.

C'est pour faire expirer ce zonage que le maire, Christian Provenzano, a demandé au conseil municipal d'envisager l'achat de la propriété.

C’était une occasion [...] d’enlever ce zonage pour que lors des 50 prochaines années, lorsque l’on conduit sur notre pont [en provenance des États-Unis], la première chose que l’on voit ne soit pas un bar de danseuses.

Christian Provenzano, maire de Sault-Sainte-Marie

Le conseil municipal a approuvé l’achat de la propriété située sur la rue Hudson pour 350 000 $. Aucune évaluation n’a été effectuée, mais la Société d'évaluation foncière des municipalités en estime la valeur à moins de 69 000 $, selon l’adjointe aux affaires juridiques de la Ville, Karen Fields.

De mauvaises herbes poussent sur un terrain vague

Le bâtiment a depuis été détruit, mais le zonage pour le divertissement pour adultes persiste.

Photo : Google Maps ( septembre 2019)

Cette dépense est excessive, selon le seul conseiller à avoir voté contre le rachat, Matthew Scott.

Je ne vois pas l'intérêt de dépenser autant d'argent pour changer le zonage d'une propriété, dit-il.

Le conseiller Paul Christian admet que le prix est élevé, mais qu’il est nécessaire de racheter la propriété afin d’en modifier le zonage.

Son collègue Corey Gardi, du quartier 5, va plus loin : il ne veut plus voir de tels établissements à Sault-Sainte-Marie.

De tels établissements sont des endroits où il n'y a rien de bon pour la communauté et je suis content de le voir partir.

Corey Gardi, conseiller du quartier 5 à Sault-Sainte-Marie

Il n’y a, pour le moment, aucun plan précis pour la propriété une fois le rachat effectué, admet le directeur municipal Malcolm White. Des arbres pourraient y être plantés pour améliorer l’aspect du terrain afin de séduire d’éventuels acheteurs, dit-il.

Le conseiller Luke Dufour souligne que la propriété se situe dans un quartier en processus de revitalisation par la Ville et que le réaménagement de cette propriété en est partie intégrante.

Je crois que cela va améliorer les autres projets dans cette zone, renchérit sa collègue Lisa Vezeau-Allen.

L’impact sur la communauté et la valeur immobilière sont de très différents concepts de nos jours, dit-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !