•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sonia Furstenau veut une « relance verte » pour la Colombie-Britannique

La députée des verts Sonia Furstenau en conférence de presse devant l'Assemblée législative.

Sonia Furstenau se dit prête à « relever le défi » si des élections anticipées devaient avoir lieu en Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur

La nouvelle chef du Parti vert de la Colombie-Britannique, Sonia Furstenau, affirme que ses priorités sont centrées sur la relance économique et sanitaire de la province, affaiblie par la pandémie.

Pour sa première sortie depuis son élection, Mme Furstenau explique vouloir placer la population britanno-colombienne au coeur de la reprise économique sans que personne ne soit laissé pour compte.

La santé et le bien-être doivent être au centre de cette relance.

Sonia Furstenau, chef du Parti vert

Quelques jours après la rentrée scolaire, elle appelle également les ministères provinciaux de la Santé et de l’Éducation à travailler davantage sur l’insécurité des parents et des enseignants durant la pandémie.

Nous avons besoin que le ministre de la Santé et le ministre de l'Éducation en particulier travaillent avec notre agent provincial de la santé pour veiller à ce que la santé et la sécurité de la population de la Colombie-Britannique soient prioritaires, affirme-t-elle.

Prête, mais contre les élections

Sonia Furstenau a rappelé son désaccord sur la possibilité d'élections provinciales anticipées. Elle affirme que le gouvernement doit consacrer son temps et ses forces à la crise sanitaire avant de penser à déclencher une élection.

Nous sommes au cœur d'une pandémie mondiale. Le nombre de cas de COVID-19 augmente régulièrement, et tout cela peut faire la différence entre des élections anticipées ou ultérieures, dit la chef du Parti vert.

Elle se dit toutefois prête à relever le défi si des élections anticipées devaient avoir lieu.

Je crois que la population britanno-colombienne veut voir le genre de politique qui la place au premier plan, qui donne la priorité à la relance verte et qui reconnaît qu'à l'époque où nous vivons, il faut mettre la vieille politique de côté.

Sonia Furstenau, chef du Parti vert

Par la suite, Sonia Furstenau a affirmé être prête à faire face à toutes les éventualités et préparer une liste de candidats inspirants et passionnants, le cas échéant.

On veut montrer aux gens qu’il existe une solution de rechange viable pour leur vote et que nous nous concentrerons sur des solutions fondées sur des données probantes qui apporteront une reprise économique et sanitaire, soutient Mme Furstenau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !