•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Côte-Nord aura un réseau Internet plus fiable

Camions de Bell et Telus à Baie-Trinité

Des équipes de Bell et de Telus réparent le bris de fibre optique qui a causé une panne du réseau Internet entre Baie-Trinité et Blanc-Sablon en octobre 2019. (archives)

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Radio-Canada

Les Nord-Côtiers peuvent espérer un réseau Internet plus fiable dans les prochaines années. La compagnie Telus projette d’installer un câble à fibre optique sous-marin entre Sept-Îles et la Gaspésie.

Le réseau de fibre optique actuel utilisé par Telus pour connecter la Côte-Nord est situé le long de la route 138.

Le porte-parole de la compagnie Telus, Raymond Lacroix, explique que le câble sous-marin permettra de prévenir les pannes de réseau Internet à l’est de Baie-Comeau.

Lorsqu’il y avait un accident ou une coupure, ça isolait l’est de Baie-Comeau. Le câble sous-marin entre Sept-Îles et la Gaspésie va venir remédier à cette situation-là. Avec le câble, lorsqu’il va y avoir une coupure entre Baie-Comeau et Sept Îles, le réseau à l’est de la coupure va continuer de fonctionner.

La compagnie Telus et le gouvernement du Canada investissent conjointement 15 millions de dollars pour le déploiement de ce câble qui devrait être en place d’ici 2023.

Des employés réparent des poteaux et des câbles près de Baie-Trinité.

Des équipes travaillent afin de permettre le retour du réseau cellulaire et Internet le plus rapidement après une panne survenue en octobre 2019. (archives)

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Une bonne nouvelle pour les entreprises

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, est heureux de voir enfin le réseau Internet de la Côte-Nord en voie d’être plus fiable.

Réjean Porlier, comme bien d’autres élus de la région, demandait depuis longtemps une doublure du réseau pour prévenir les coupures de service.

C’est une très bonne nouvelle, c’est quelque chose qu’on réclamait depuis un bon moment. Sans doublure, on avait, à l’occasion, des coupures de liaison, de communication chez nous sur la Côte-Nord dans notre coin.

Il porte une chemise et un veston à l'occasion de la rencontre du Nouvel An.

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier

Photo : Radio-Canada

II affirme que les nombreuses pannes survenues dans les dernières années ont été difficiles pour les commerçants. Lorsque le réseau étaient en panne, les entreprises se retrouvaient, par exemple, privées de leur machine de transactions bancaires.

C’est catastrophique qu’en 2020 une entreprise ne puisse pas se fier sur ses communications. C’est inquiétant.

Réjean Porlier, maire de Sept-Îles

Le président de la chambre de commerce et d’industrie de Manicouagan, Antonio Hortas, est du même avis. Il croit même qu’en temps de pandémie, où l’achat en ligne gagne en popularité, l’amélioration du service Internet est encore plus importante.

C’est un triste constat qu’on faisait de voir le nombre de transactions Internet au profit d’entreprises à l’extérieur de la Côte-Nord parce que les entreprises et commerçants de la région n’ont pas de site transactionnel en bonne partie en raison de la fiabilité du système et de sa rapidité.

De nombreuses pannes du réseau de télécommunication ont sévi sur la Côte-Nord dans les dernières années. À titre d’exemple, en août 2019, un castor avait causé une panne d’Internet et de télévision entre Sept-Îles et Port-Cartier en faisant tomber un arbre sur les lignes de haute tension et la fibre optique de la compagnie Cogeco.

Avec les informations de Marie Kirouac-Poirier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !