•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Changement de formule pour le cross-country régional scolaire de Papineauville

L'événement ne se tiendra pas à l'école Louis-Joseph-Papineau pour la première fois en 46 ans.

De jeunes coureurs s'élancent dans un sentier boisé lors d'une course.

Des jeunes participent à la course de cross-country scolaire à Papineauville. (archives)

Photo : Radio-Canada

Le cross-country scolaire régional en Outaouais n’aura pas lieu dans sa formule traditionnelle cette année. Le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) étudie différentes options après avoir été informé que le comité organisateur ne souhaite plus organiser l’événement à l’école Louis-Joseph Papineau.

Les choses évoluent rapidement comme les activités ont repris lundi. Certaines écoles ont des inquiétudes par rapport à l’événement et les mesures sanitaires et c’est compréhensible. Le statu quo n’est pas une option, souligne la directrice générale du RSEQ Outaouais, Hélène Boucher, tout en précisant que l’événement n’est pas annulé pour le moment.

Le cross-country regroupe normalement plus de 3300 coureurs en plus des parents et amis qui assistent normalement à la course. Le RSEQ a eu une réunion avec différents intervenants, mardi après-midi, pour étudier différentes options.

On est en train de regarder tout ça pour présenter la meilleure solution à nos membres. Ça pourrait être une course virtuelle ou une course par école. Je sais que plusieurs écoles primaires et secondaires organisent déjà leurs propres courses. C’est une option aussi, poursuit Mme Boucher.

Une femme fait la pose devant des trophées et le logo de son association.

La directrice générale du RSEQ Outaouais, Hélène Boucher.

Photo : Gracieuseté de Hélène Boucher

L’événement pourrait aussi être reporté au printemps, le temps que les dirigeants du sport scolaire voient comment la situation évolue sur le plan de la santé publique dans les prochains mois.

L’année 2020 et aussi 2021 est une année particulière. On doit s’ajuster comme tout le monde le fait. Les centres de services scolaires et les écoles mettent la main à la pâte pour offrir un environnement le plus normal possible à nos jeunes. On suit la situation de jour en jour et on espère que ça va aller de mieux en mieux, dit la dirigeante du RSEQ Outaouais.

Les dossiers sont nombreux sur la table du RSEQ qui doit aussi gérer le retour à la compétition des sports d’automne dans les écoles secondaires et au Cégep de l’Outaouais.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !