•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le serveur sous-marin de Microsoft refait surface avec des résultats encourageants

Un homme nettoie un grand cylindre blanc sur lequel apparaît le logo de Microsoft.

Microsoft avait envoyé au fond de la mer écossaise en 2018 un centre de données comptant 864 serveurs dans un grand cylindre métallique étanche, d’où l’oxygène avait été retiré.

Photo : Microsoft

Radio-Canada

Faire couler des serveurs informatiques au fond de l’eau pourrait être une bonne idée, si l’on en croit Microsoft.

Le géant informatique avait envoyé un centre de données comptant 864 serveurs dans un grand cylindre métallique étanche, d’où l’oxygène avait été retiré, au fond de la mer écossaise en 2018.

Le but de l’expérience, un projet nommé Natick : voir si les serveurs résistent mieux à l’usure dans un environnement sous-marin étanche que sur terre, où ils sont exposés à la corrosion due à l’exposition à l’air ambiant, à l’humidité et aux températures changeantes. Ayant moins à composer avec ces variations, l’efficacité énergétique des serveurs serait aussi nettement améliorée sous l'eau.

Microsoft a constaté que son centre de données submergé a en effet très bien résisté à l’usure du temps. C'est ce qu'a indiqué l’entreprise dans une vidéo mise en ligne lundi.

On rapporte ainsi huit fois moins d’échecs d’appareils que pour un centre de données comparable sur terre. Ce résultat est très encourageant, puisqu’il est difficile d’aller réparer un serveur dans une capsule étanche au fond de la mer.

De tels centres de données submersibles pourraient être installés près des côtes de communautés qui en auraient besoin, améliorant l’accès local à des services infonuagiques.

Pour la suite de l’expérience, Microsoft entend trouver des processus fiables pour recycler de tels centres de données en fin de vie.

Avec les informations de Variety

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !