•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Présence près des écoles sans raison apparente, « passez votre chemin » dit la SQ

Une voiture de la Sûreté du Québec est stationnée devant l'école des Kekeko.

La Sûreté du Québec rappelle à la population d'éviter de s'approcher des terrains des établissements scolaires et de ne pas parler aux enfants sans avoir de liens avec eux.

Photo : Radio-Canada / Lise Millette

La présence d’un homme près de l’école des Kekeko dans le quartier Beaudry à Rouyn-Noranda lundi a suscité des questionnements au sein du personnel.

La Sûreté du Québec a été interpellée pour comprendre ses intentions. Selon la sergente Nancy Fournier, les policiers ont interpellé un homme qui se serait trouvé dans le secteur en toute légalité.

L’enquête est en cours, mais pour le moment on n’a pas d’élément criminel autour de cet homme-là ou d’une rencontre autour de l’école, indique la porte-parole de la Sûreté du Québec. L’appel à la vigilance sur la page Facebook de l’école a été retiré aujourd’hui.

Elle rappelle aux personnes qui n’ont pas de lien avec l’école d’éviter de s’y rendre pour rien et de parler aux enfants. De toute façon ce sont les parents, les personnes qui vont chercher les enfants, qui ont vraiment un lien, à se rendre à cet endroit-là. Juste de passer son chemin et de ne pas s’adresser aux enfants. [Sinon], ça risque d’apporter des inquiétudes pour les enfants, les parents ou le personnel scolaire, conseille-t-elle.

Conseils de sécurité

En début d’année scolaire, Nancy Fournier considère que les parents devraient rappeler les conseils de sécurité à leurs enfants. De leur dire d’apprendre leur adresse et leur numéro de téléphone par coeur. De si possible, toujours se déplacer avec quelqu’un, un ami. Éviter les endroits isolés ou mal éclairés. Peut-être leur expliquer que si un automobiliste lui pose une question ou s’approche de lui pour lui parler, de s’éloigner, donne la porte-parole de la Sûreté du Québec en exemple.

Le Centre de services scolaire de Rouyn-Noranda invite aussi les parents à expliquer aux jeunes de se méfier d’une personne qui cherche de l’aide pour son chien ou offre des bonbons. Qu’il vaut mieux lui dire de crier si une personne l’oblige à monter dans une voiture et qu’en cas de besoin, les brigadiers scolaires et les enseignants sont des personnes de confiance, tout comme les policiers.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !