•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

7 bornes électriques rapides installées dans la région d’ici la fin de l’année

Une voiture connectée à une borne de recharge à Louiseville.

Chaque borne de recharge rapide coûtera environ 70 000 $ dollars au gouvernement de la province.

Photo : Radio-Canada

Laurie Gobeil

Les propriétaires de véhicules électriques (VÉ) seront heureux d’apprendre que d’ici la fin de l’année, Hydro-Québec prévoit ajouter sept bornes électriques rapides un peu partout dans la région.

Dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, comme partout ailleurs, on voit une augmentation en termes de nombre de véhicules et de recharges, alors je pense que c’est une tendance qui est clairement là pour rester, souligne le porte-parole d’Hydro-Québec, Louis-Olivier Batty. Il il ne veut toutefois pas s'avancer au sujet des emplacements précis des bornes puisque ces lieux sont sujets à changement.

Actuellement, la région compte 80 bornes, dont 15 rapides. Le réseau québécois est composé de 2500 bornes, dont plus de 300 rapides. La diversification de l’offre de VÉ, de même que l’augmentation de l’autonomie, sont des facteurs qui expliquent l’intérêt des consommateurs, selon Louis-Olivier Batty.

Lorsque l’on remonte à il y a quelques années, où on avait entre 100 et 150 kilomètres d’autonomie, les gens avaient peut-être un peu plus de craintes, mais là, on voit les derniers modèles de véhicules électriques, on parle de 300, voire 400 kilomètres d’autonomie. [...] Il y a des subventions à l’achat. Tout ça explique qu’il a un réel engouement pour l’achat de VÉ, précise-t-il.

 Les prix deviennent de plus en plus intéressants aussi.  

Louis-Olivier Batty, porte-parole d'Hydro-Québec
Louis-Olivier Batty

Louis-Olivier Batty, porte-parole d’Hydro-Québec

Photo : Radio-Canada / La facture

Deux bornes différentes

En raison de son coût plus élevé, la borne rapide est entièrement financée par Hydro-Québec. La société d’État s’attarde particulièrement au choix des endroits qui en accueilleront une.

On peut décider d’en installer à une station-service par exemple ou à une halte-routière. On choisit des endroits où l’achalandage est élevé, près des grandes artères et où il peut y avoir des services, explique le porte-parole, précisant qu'Hydro-Québec utilise aussi les données de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) pour connaître l’emplacement des propriétaires de véhicules électriques.

Le circuit électrique possède deux différents types de bornes, l’une rapide à 400 volts et l’autre standard à 240 volts. Ces bornes utilisent des technologies différentes pour fonctionner et requièrent une entrée électrique appropriée pour chaque modèle. Résultat : un investissement de 70 000 $ est nécessaire afin d’installer une borne rapide, alors qu’une borne standard est installée pour environ 6 000 $. Dépendamment de divers facteurs, comme la température, une moyenne de 20 à 25 minutes est nécessaire pour effectuer la recharge à partir d’une borne rapide.

Les municipalités, entreprises et organisations peuvent quant à elles faire la demande pour obtenir une borne standard.

On reçoit des demandes chaque semaine provenant des municipalités, collèges ou autres. Dans ce cas, ce sont eux qui payent l'installation. On continue nos efforts pour essayer de répondre à toutes ces demandes, ajoute Louis-Olivier Batty.

Selon Louis-Olivier Batty, la SAAQ recense près de 80 000 véhicules électriques dans la province. Lancé en 2012, le circuit électrique, premier réseau de bornes de recharge publiques, connaît une croissance proportionnelle à l’augmentation de ce type de véhicules.

« De manière générale au Québec, on le voit avec les dernières années et ça va continuer de s’accélérer, c’est clair qu’il y a un engouement pour les véhicules électriques. Évidemment, on a une belle énergie propre, peu chère, donc c’est sur que les gens regardent de plus en plus la voiture électrique pour délaisser l’essence », termine-t-il.

La circuit électrique en chiffres :

2500 bornes dans la province

80 bornes dans la région

70 000 $ pour installer une borne rapide

6 000 $ pour installer une borne standard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !