•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tests de dépistage : Ford parle de temps d'attente « ridicules »

Des gens attendent en ligne pour subir un test de dépistage à Toronto.

Des gens attendent en ligne pour subir un test de dépistage à Toronto.

Photo : CBC/Martin Trainor

Le premier ministre Doug Ford reconnaît que le temps d'attente pour subir un test de dépistage de la COVID-19 est beaucoup trop long à certains endroits et promet qu'il y aura bientôt une annonce à ce sujet.

Je suis passé devant un centre de dépistage à l'auto à William Osler et c'est ridicule, ça prend trois ou quatre heures.

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

À une conférence de presse mardi à Guelph, le premier ministre a averti le public que la deuxième vague de COVID-19 s'en venait.

Et cette deuxième vague, selon les responsables, pourrait être plus compliquée que la première, a-t-il ajouté.

L'Ontario a recensé 251 cas de COVID mardi. Les nouvelles infections proviennent en grande partie des régions de Toronto, Peel et Ottawa.

Doug Ford a également déclaré mardi qu'il y aurait très prochainement des annonces au sujet des régions les plus touchées.

Des automobilistes font la file pour pouvoir subir un test de dépistage à Etobicoke, dans l'ouest de Toronto.

Des automobilistes font la file pour pouvoir subir un test de dépistage à Etobicoke, dans l'ouest de Toronto.

Photo : CBC/Sue Reid

Les gens sont inquiets, notamment pour leurs enfants qui retournent à l'école. Nous avions prévu que les files d'attente seraient plus longues, mais peut-être pas à ce point-là.

Christine Elliott, ministre de la Santé

Nous serons prêts, a assuré la ministre Elliott. Nous augmenterons la capacité d'accueil à nos centres de dépistage et l'offre, également, dans nos laboratoires.

Mme Elliott considère que le fait que les gens aillent subir un test s'ils ont un doute est une bonne nouvelle, mais elle estime qu'ils ont aussi le droit que ça se fasse dans un temps raisonnable. Elle a expliqué que le gouvernement examinait les différentes possibilités, les pharmacies, les laboratoires ou les autres façons d'améliorer les installations de dépistage.

M. Ford avait déclaré, il y a quelque temps, avoir discuté avec le président de Loblaw, société mère de pharmacies Shoppers Drug Mart, de la possibilité de faire des tests de dépistage dans les pharmacies.

Selon le premier ministre, les discussions se poursuivent et une annonce pourrait avoir lieu au cours des prochains jours.

Il n'a toutefois pas voulu confirmer à 100 % que des tests de dépistage seraient faits dans les pharmacies ontariennes, et a ajouté que le gouvernement y travaillait très fort et voulait que les choses avancent rapidement.

Doug Ford a précisé que d'autres chaînes de pharmacies avaient aussi offert de participer.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !