•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les feux de forêt de l’Ouest américain voilent le ciel de l’est du Canada

Le soleil paraît orangé dans un ciel couvert par un voile de particules fines.

Le ciel devrait rester plus ou moins voilé ces prochains jours dans l'est du Canada, en fonction de l'intensité à venir des incendies de l'Ouest américain et des courants atmosphériques, selon Environnement Canada. Ici, le lever de soleil au-dessus du lac Ontario à Toronto, mardi.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Mathieu Tremblay

Radio-Canada

Les dizaines de brasiers qui continuent de brûler dans les États de Washington, de l'Oregon et de la Californie ont des conséquences visibles jusque dans les régions atlantiques, sans pour autant représenter un danger pour la santé, d'après Environnement Canada.

Le ciel prend un aspect laiteux depuis lundi au-dessus d’une grande portion de l’est du Canada.

La lumière du soleil y est tamisée par un voile de particules fines issu de la recrudescence des feux de forêt mortels sur la côte ouest, qui ont brûlé deux millions d’hectares de végétation et ont détérioré la qualité de l'air jusqu'en Colombie-Britannique.

Ces particules sont transportées vers l’est sous l’influence du courant-jet, ce puissant mouvement d’air en haute altitude.

Le service météorologique américain a modélisé le trajet de la fumée au-dessus du continent américain mardi.

Si la qualité de l’air dans les régions proches des brasiers est mauvaise, le voile qui couvre l’est du pays ne présente aucun risque pour la santé, étant donné qu’il est situé bien au-dessus de nos têtes, indique à Radio-Canada Peter Kimbell, météorologue à Environnement Canada.

Le centre-ville de Calgary vu de loin. L'air est légèrement brouillé par la fumée.

La qualité de l'air s'était déjà détériorée un peu à la fin d'août à Calgary. Le 13 septembre, le sud-ouest de l'Alberta était touché par une alerte à ce sujet.

Photo : CBC / Scott Dippel

Ces particules fines pourraient persister dans l’atmosphère aussi longtemps que les feux s’étendent, soutient M. Kimbell. En conséquence, les résidents des provinces de l’Est peuvent s’attendre à observer un ciel plus ou moins voilé au cours des prochains jours.

Ces incendies se sont invités sur la scène politique américaine. Les responsables des États de la côte ouest américaine ont accusé Donald Trump, qui s'est déplacé en Californie lundi, de nier le rôle des changements climatiques dans cette catastrophe environnementale.

La colline devant le pont brûle.

Des incendies ravagent les collines qui entourent le pont de Bidwell Bar dans la ville d'Oroville, en Californie.

Photo : Associated Press / Noah Berger

Pour les autorités locales comme pour de nombreux experts, l'ampleur de ces feux est plutôt liée à l'altération du climat par l'activité humaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !