•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Transparence au conseil de Trois-Rivières : deux visions opposées chez les conseillers

La façade de l'Hôtel de ville de Trois-Rivières

L'Hôtel de ville de Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada / Daniel Ricard

Radio-Canada

Le conseil municipal de Trois-Rivières sera appelé à se prononcer mardi sur une résolution qui donnerait accès aux journalistes aux réunions plénières des conseillers, qui à ce jour se tiennent à huis clos.

Cette résolution a été proposée par la conseillère municipale du district des Forges, Mariannick Mercure, qui a déjà fait valoir des mesures semblables auprès de ses collègues du conseil par le passé.

Mariannick Mercure assise à son siège de conseillère devant son ordinateur, qui parle au micro.

La conseillère municipale du district Les Forges, Mariannick Mercure.

Photo : YouTube/Ville de Trois-Rivières

C’est quelque chose dont on a parlé souvent depuis deux ans, a-t-elle expliqué au micro de Toujours le matin.

Il y a un an, on avait décidé de laisser le dossier de côté, a-t-elle relaté. Entre temps, je trouve que le climat de transparence, pas de la Ville et de ses communications en tant que telles, mais celle des élus s’est dégradé c’est pour ça que je reviens à la charge.

La résolution déposée propose de réviser la définition du huis clos de manière à permettre aux journalistes d’assister aux rencontres des conseillers qui ont lieu avant la séance du conseil municipal et lors desquelles ils débattent de l’ordre du jour.

Les élus sont désormais séparés par des plexiglas en raison des mesures sanitaires pour la COVID-19.

Le vote sur les projets de résolutions portant sur la transparence doivent avoir lieu mardi à la séance du conseil.

Photo : Radio-Canada / Catherine Bouchard

Mariannick Mercure a fait valoir qu’elle souhaite voir plus de transparence dans les travaux des élus municipaux.

Il faut arrêter de tenir les débats sensibles à huis clos, de parler de nos salaires à huis clos.

Mariannick Mercure, conseillère du district des Forges

Les journalistes pourraient cependant être exclus des discussions confidentielles, par exemple quand il est question de négociations pour une transaction immobilière faite par la Ville.

La conseillère du district des Forges compte aussi présenter une résolution qui ferait en sorte que les procès-verbaux des comités de travail auxquels siègent les conseillers puissent devenir publics.

Selon elle, ils pourraient systématiquement être mis en ligne sur le site web de la Ville de Trois-Rivières.

C’est une pratique qui se fait ailleurs, à Sherbrooke, à Gatineau, a énuméré Mariannick Mercure. Montréal diffuse même ses rencontres de comité en direct.

Le conseiller Luc Tremblay préfère laver son linge sale en famille

Le conseiller du district Châteaudun Luc Tremblay a affirmé en entrevue à Toujours le matin qu’il allait voter contre les résolutions proposées par Mariannick Mercure.

L'homme debout dans une salle de l'hôtel de ville

Le conseiller municipal du district de Châteaudun, Luc Tremblay, s'oppose aux projets de résolutions de sa collègue Mariannick Mercure.

Photo : Radio-Canada

Il trouve que la résolution actuelle qui permet aux journalistes d’assister en partie aux réunions plénières est suffisante.

Lorsqu’on exclut les journalistes, c’est parce qu’on veut laver notre linge sale en famille.

Luc Tremblay, conseiller municipal du district de Châteaudun

On n’a pas envie d’étaler sur la place publique l’ensemble de ce que les membres du conseil discutent, a élaboré le conseiller. Ce qui est important au bout de la ligne, c’est la discussion finale, le vote final, qui est public. Avant le vote, il arrive souvent qu’on ne soit pas d’accord, mais qu’on discute et qu’on se rallie.

Luc Tremblay a déploré l’attitude de sa collègue Mariannick Mercure, à qui il reproche de vouloir casser du sucre sur le dos des autres conseillers municipaux.

Elle s’acharne depuis un certain temps sur plusieurs conseillers en se servant des choses qui se sont dites à huis clos, a soutenu le conseiller de Châteaudun. Avec ça, elle veut encore s’acharner sur nous. Je trouve cette façon de faire inacceptable.

La séance du conseil de ville de Trois-Rivières doit avoir lieu à 19 h. Elle sera webdiffusée sur le site Internet de la Ville de Trois-Rivières.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !