•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Six mois de pandémie de COVID-19 à l'Île-du-Prince-Édouard

Dennis King, premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, le 15 septembre 2020.

Dennis King, premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, le 15 septembre 2020.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard était présent au point de presse hebdomadaire sur la pandémie mardi, alors que la province marque cette semaine six mois de COVID-19.

Dennis King a fait remarquer que le premier cas de COVID-19 de la province a été annoncé il y a six mois lundi, et que ce mercredi, cela fera six mois que l’état d’urgence a été déclaré.

Cet état d’urgence est toujours en vigueur à ce jour.

Il y a six mois aujourd’hui, nous ne savions pas ce qui nous attendait, a dit Dennis King. Nous avons vécu six mois difficiles.

Le premier ministre a ajouté qu’il attendait avec impatience le jour où il pourrait annoncer aux Insulaires la fin de la pandémie sur leur territoire.

Le nombre de cas grimpe à 57

La médecin hygiéniste en chef de la province, la Dre Heather Morrison, a confirmé deux nouveaux cas de COVID-19 mardi dans la province.

Le premier cas est un homme asymptomatique dans la cinquantaine, un travailleur essentiel qui n’est pas dans le domaine de la santé. Il a récemment voyagé à l’étranger, et est actuellement en isolement.

Le deuxième cas est un enfant proche de cas déclarés il y a une semaine. Cet enfant est maintenant considéré comme rétabli, tout comme le reste des membres de cette famille.

La Dre Heather Morrison, la médecin hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard le 15 septembre 2020.

La Dre Heather Morrison, la médecin hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard, a annoncé que la province ne compte plus qu’un seul cas actif. Il n’y a eu aucune hospitalisation et aucun décès.

Photo : Radio-Canada

La Dre Heather Morrison a elle aussi reconnu que les six derniers mois ont été difficiles.

Selon elle, le protocole d’auto-isolement pour les personnes arrivant de l’extérieur de la bulle atlantique fait partie du succès de la province dans la prévention de transmission communautaire.

Il est important que les gens continuent à respecter cela , a-t-elle dit. Malheureusement, il y a des individus qui choisissent de ne pas s’isoler. Ils mettent les gens en danger. Je crois que cela fait partie de la fatigue liée à la COVID.

Les habitants de l’île ont été si résistants [...] Nous allons nous en sortir et nous allons nous en sortir ensemble.

Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l’Î.-P.-É

La médecin hygiéniste en chef confirme que dans l’ensemble, les efforts de surveillance se sont déroulés sans problème.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !