•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Code jaune : le Bas-Saint-Laurent sous surveillance

Des gens attendent en ligne pour passer un test.

Des milliers de personnes se sont fait tester au cours des derniers jours au Bas-Saint-Laurent (archives).

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Radio-Canada

Le Bas-Saint-Laurent est maintenant officiellement en mode « préalerte » en raison des nombreux nouveaux cas de COVID-19 enregistrés au cours des derniers jours.

Le premier ministre, François Legault, en a fait l'annonce lors de son point de presse quotidien, mardi.

Le virus se propage trop, et je suis très inquiet de la situation qu'on vit.

François Legault, premier ministre du Québec

M. Legault a dit craindre que cette situation entraîne un engorgement dans les établissements de santé.

Carte des différentes régions du Québec avec leurs couleurs respectives.

Le Bas-Saint-Laurent fait partie des huit régions qui sont entrées en état de « préalerte ».

Photo : Radio-Canada

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Chistian Dubé, a indiqué que le passage au code jaune signifie qu'il y aura davantage d'interventions policières et un dépistage plus ciblé.

Il a également dit que la vente de nourriture sera interdite à partir de minuit dans les bars.

Le premier ministre a ajouté que l'augmentation importante du nombre de cas enregistrés dans plusieurs régions du Québec risque de forcer à nouveau le gouvernement à fermer des écoles et des entreprises.

Graphique présentant l'évolution du nombre de cas de COVID-19 au Bas-Saint-Laurent depuis le 9 septembre.

Le nombre de cas au Bas-Saint-Laurent a plus que doublé en moins d'une semaine.

Photo : Radio-Canada

Dans l'éventualité où une région atteindrait le niveau orange, Québec réduira le nombre de personnes maximum permis dans les résidences privées, passant de 10 à 6 personnes, fermera les bars, limitera les services offerts dans les restaurants et réduira le nombre de personnes permis dans les événements publics.

Trois mesures impliquées dans le niveau préalerte, soit les mesures de base renforcées, les inspections plus nombreuses et un plus grand contrôle de l'achalandage.

Le palier « préalerte » implique également une augmentation des interventions policières.

Photo : Radio-Canada

Le ministre Dubé ajoute que certaines des régions, sans vouloir nommer lesquelles, s’approchent de la zone orange.

Il avertit également que la mise à jour de l'état des régions devra peut-être être faite plus fréquemment que de façon hebdomadaire, comme il avait été prévu par le gouvernement.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure.

Si on jugeait bon, dans les prochains jours, de faire une mise à jour de certaines régions, on n’attendra pas à mardi prochain , a affirmé le ministre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !