•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1 M$ pour lutter contre les îlots de chaleur à Saguenay

Trois femmes devant le Cégep de Jonquière.

Maire-Élaine Mercier du Cégep de Jonquière, Émilie Lapointe d'Eurêko et la mairesse Josée Néron ont participé à l'annonce mardi matin.

Photo : Radio-Canada / Catherine Paradis

Radio-Canada

L’organisme environnemental Eurêko obtient un million de dollars pour financer des projets visant l’aménagement d’îlots de fraîcheur dans la ville de Saguenay.

Ces îlots de fraîcheur feront la lutte aux îlots de chaleur.

Ces projets permettront notamment de planter des arbres et de créer des espaces verts. Ils pourront aussi favoriser l’utilisation de matériaux réfléchissants et perméables, dans les stationnements par exemple.

Les conséquences des îlots de chaleur urbains sur la santé humaine :

  • Ils sont responsables d’une hausse de la mortalité lors de périodes de vagues de chaleur;
  • La chaleur accablante engendrée par les îlots de chaleur urbains peut créer un stress thermique chez les personnes qui y résident ou qui y travaillent;
  • La chaleur peut provoquer des inconforts, des faiblesses, des troubles de la conscience, des crampes, des syncopes, des coups de chaleur et exacerber certaines conditions au point de causer la mort.

Source : INSPQ

Au total, une vingtaine de projets seront concrétisés pour améliorer la qualité de vie des citoyens. L’objectif est aussi d’améliorer la qualité de l’air, de favoriser l’absorption des eaux de pluie et d’augmenter la biodiversité en ville. L’organisme entend d’abord prioriser les quartiers défavorisés de Saguenay.

Le montant octroyé à Eurêko provient du Fonds vert du gouvernement du Québec.

Une zone faite de béton à l'arrière du Cégep de Jonquière.

Une forêt nourricière sera aménagée sur les terrains du Cégep de Jonquière.

Photo : Radio-Canada / Catherine Paradis

Un premier projet

Le Cégep de Jonquière sera le premier endroit à profiter des nouveaux aménagements. Une forêt nourricière y sera plantée. Des étudiants issus de plusieurs programmes d’enseignement participeront à la concrétisation du projet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !