•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

223 écoles touchées par la COVID-19, 154 classes fermées, selon Québec

Des enfants jouant dans une cour d'école à Montréal.

Des enfants jouant dans une cour d'école à Montréal.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Au moins 223 écoles du Québec ont signalé un cas positif de COVID-19 depuis la rentrée des classes, selon les plus récentes données publiées mardi par le ministère de l’Éducation.

Selon cette compilation effectuée lundi à 16 h, 296 élèves et 81 membres du personnel ont contracté la maladie, pour un total de 377 personnes contaminées. Un total de 154 classes ont été fermées à titre préventif.

Le ministère spécifie cependant que certaines écoles ne figurent pas sur cette liste, mais font actuellement l’objet de vérifications.

Une précédente liste, qui avait été publiée lundi soir et qui était basée sur les données disponibles vendredi dernier à 16 h, comptait plutôt 172 écoles touchées, 283 élèves et employés infectés, et 144 classes fermées.

C'est donc dire que le nombre d'écoles répertoriant au moins un cas de COVID-19 a bondi de près de 30 % depuis vendredi, et le nombre de personnes contaminées, de 33 %.

Je tiens quand même à mettre le chiffre [...] en perspective : 283 personnes, c’est environ 3/10 de 1 % des gens qui sont dans notre réseau scolaire, avait alors commenté le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, qui a indiqué que la liste doit être mise à jour tous les après-midi.

Pour le moment, aucun cas n’est signalé dans les régions de la Mauricie, de la Côte-Nord, du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et du Nord-du-Québec.

Une seule école a été touchée dans le Centre-du-Québec tandis que 22 l'ont été à Laval, 31 en Montérégie, et 32 à Québec.

Sans surprise, ce sont les écoles de Montréal qui sont les plus touchées par la COVID-19, puisque 63 d’entre elles ont déclaré au moins un cas entre leurs murs, selon la liste du ministère de l'Éducation.

Or, en après-midi mardi, la directrice de santé publique de la métropole, Dre Mylène Drouin, a affirmé que c'était plutôt 125 écoles qui y étaient touchées. Une disparité qui illustre encore une fois les difficultés du ministère à tenir cette liste à jour.

Un bilan juste, assure le ministre

La liste des écoles recensant un cas de COVID-19 avait été suspendue la semaine dernière en raison d’inexactitudes. Le ministre Roberge avait évoqué un problème d'arrimage entre les données des écoles et celles de la santé publique.

Nous avons fini par améliorer notre façon de collecter l’information […] pour avoir un bilan qui soit juste et qui soit national, s'est-il contenté de déclarer mardi en conférence de presse pour expliquer le retour de la liste en ligne.

La liste du gouvernement souffrait en outre de la comparaison avec celle du site « COVID Écoles Québec » (Nouvelle fenêtre), compilée bénévolement par un père de famille grâce à des informations transmises par des parents.

Mardi après-midi, ce site recensait 308 écoles touchées, dont une trentaine ont été recensés lundi ou mardi. Son décompte demeure donc toujours plus élevé que celui effectué par Québec.

Selon le ministère de l'Éducation, la liste des écoles touchées est le résultat d’une collecte effectuée seulement auprès des 72 centres de services ou commissions scolaires et de 260 écoles privées.

Elle couvre donc un total de 2685 établissements préscolaires, primaires et secondaires, fréquentés par un peu plus d'un million d'écoliers.

Des résultats de tests plus rapides dans le milieu scolaire?

Le ministre Roberge a par ailleurs voulu se montrer rassurant pour tous les élèves, leurs parents ou les employés des écoles qui sont contraints de passer un test de dépistage pour la COVID-19.

Selon lui, tous ces gens doivent être considérés comme prioritaires lorsqu'ils se présentent à une clinique de dépistage.

Aussitôt qu’il y a un cas positif dans une classe, dans une école, on donne aux parents qui doivent faire tester leur enfant les coordonnées pour qu’ils puissent utiliser ce corridor de service et avoir très rapidement accès au test de dépistage, a-t-il dit.

Le ministre n'a cependant pas pu garantir que le résultat du test sera communiqué plus rapidement. Je présume qu’en ayant le test plus rapidement, ils vont avoir le résultat plus rapidement, a-t-il commenté.

M. Roberge a par ailleurs indiqué que son ministère a demandé lundi aux commissions scolaires de transmettre à nouveau aux écoles le protocole qui doit être suivi lorsqu'un cas présumé ou confirmé de COVID-19 est découvert dans une classe.

COVID-19         : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !