•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La course à la chefferie du Parti libéral de la Nouvelle-Écosse se dessine

Stephen McNeil devant des drapeaux de la Nouvelle-Écosse.

Stephen McNeil a annoncé le 6 août dernier qu'il compte bientôt démissionner.

Photo : Gouvernement de la Nouvelle-Écosse

Radio-Canada

Le Parti libéral de la Nouvelle-Écosse a publié lundi les règles de sa prochaine course à la direction. Le prochain chef du parti, qui deviendra d’office premier ministre de la province, sera élu le 6 février prochain. La liste des possibles candidats à la chefferie se précise.

La limite de dépenses pour les candidats à la chefferie du Parti libéral a été établie à 350 000 $ et les candidats devront respecter toutes les règles en vigueur dans la Loi sur les élections concernant les personnes pouvant faire un don et les plafonds de dons seront en vigueur.

Les noms de tous ceux qui feront des dons de plus de 200 $ devraient éventuellement être rendus publics.

Pour l'instant, on prévoit que ces dons soient considérés comme des dons au Parti libéral de la Nouvelle-Écosse, indique la coprésidente de la campagne à la direction, Jane O'Neill. Aucune décision n'a encore été prise quant à l'indication du nom du candidat soutenu par un donateur.

Élection en février prochain

Les libéraux éliront leur nouveau chef le 6 février 2021. Les délégués qui sont membres du parti et qui ont payé des frais de délégué de 20 $ (15 $ seront remboursés en crédit d'impôt) pourront voter par voie électronique ou par téléphone du 1er au 6 février.

Le scrutin se fera au moyen d’un vote préférentiel. Chacune des 55 circonscriptions vaudra 100 points, attribués en fonction de la part des voix. Pour gagner, un candidat doit recevoir 2751 points.

Les candidats ont jusqu'au 9 octobre pour rentrer officiellement dans la course.

La cheffe de cabinet du premier ministre parmi les possibles candidats

Maintenant qu’on en connait plus sur le déroulement du vote, la liste des candidats potentiellement intéressés commence à se dresser. Elle compte dorénavant la cheffe de Cabinet du premier ministre Stephen McNeil, Laurie Graham.

Ancienne journaliste, Laurie Graham a quitté Ottawa en 2016 afin de travailler pour le bureau du premier ministre. Elle est cheffe de Cabinet depuis janvier 2019.

Laurie Graham

Laurie Graham est présentement la cheffe de cabinet de Stephen McNeil.

Photo : @lauriegrahamNS / Twitter

Stephen McNeil affirme avoir été mis au courant qu’elle explorait cette avenue la semaine dernière. Je savais que les gens l'avaient appelée en lui disant qu'elle devait se présenter, et puis je pense que la semaine dernière, elle m'a dit qu'elle leur devait à eux et à elle-même d'envisager cette possibilité. Et c'est ce qu'elle fait , a-t-il expliqué lors de l’inauguration d’un nouveau foyer de soin à Kentville, lundi.

Si Laurie Graham décide de se présenter officiellement, elle devra démissionner de son poste de cheffe de Cabinet.

Plusieurs candidats possiblement intéressés

À Laurie Graham s’ajoutent plusieurs autres personnes qui évaluent présentement la possibilité d’inscrire leur nom sur le bulletin de vote.

Il est de plus en plus probable que la ministre des Services communautaires, Kelly Regan, fasse partie des candidats. Un communiqué provenant de la campagne Kelly Regan a indiqué lundi que la ministre annoncera ses intentions lors d'un événement officiel la semaine prochaine.

Le ministre de l'Éducation Zach Churchill, la ministre de l'Immigration Lena Diab, le ministre provincial des Terres et des Forêts Iain Rankin, ainsi que le ministre du Travail et de l’Enseignement supérieur Labi Kousoulis ont tous les quatre déclaré qu'ils envisageaient de se présenter à la direction du parti.

Le député fédéral de Nova-Centre, Sean Fraser, qui est également secrétaire parlementaire du ministre fédéral des Finances, a expliqué qu’il pesait ses options.

D’autres ont déjà fait savoir qu’ils ne comptaient finalement pas se présenter. C’est le cas du ministre des Affaires municipales Chuck Porter, du ministre du Commerce Geoff MacLellan et du ministre de la Santé, Randy Delorey.

Collage des possibles candidats à la chefferie.

De bas en haut, de gauche à droite: Iain Rankin, Sean Fraser, Kelly Regan, Lena Diab, Zach Churchill et Labi Kousoulis.

Photo : Radio-Canada

Comme la tradition le veut, le premier ministre Stephen McNeil affirme qu’il tentera de rester neutre au sujet de l’élection de son remplaçant.

Avec des informations de Jean Laroche et Michael Gorman de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !