•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Menaces sur Twitter : Pascal Bérubé ne portera finalement pas plainte

Pascal Bérubé debout derrière un lutrin.

Le chef intérimaire du Parti québécois (PQ), Pascal Bérubé.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Le député de Matane–Matapédia et chef péquiste par intérim, Pascal Bérubé, a finalement décidé de ne pas porter de plainte formelle contre un internaute qui avait écrit un message menaçant à son sujet sur le média social Twitter.

Selon Pascal Bérubé, l'individu de la région de Joliette s'est rendu au poste de police de l'endroit. Il s'est aussi excusé en expliquant qu'il reproche à l'opposition péquiste de ne pas faire son travail.

Le compte Twitter de celui qui s'est attribué le nom de Lys Patriote a depuis été désactivé.

Le message de Lys Patriote sur le compte Twitter de Pascal Bérubé

Le député a partagé le message de Lys Patriote .

Photo : Capture d'image du compte Twitter de Pascal Bérubé.

Le député a décidé de ne pas donner suite à cette histoire.

Je ne vais pas aller beaucoup plus loin, en espérant que ça lui serve de leçon, qu’il est véritablement repentant et que la médiatisation de ce cas incitera d’autres personnes à modérer leurs commentaires.

Pascal Bérubé, député de Matane–Matapédia et chef par intérim du Parti québécois
Pascal Bérubé et les gens autour de la lui, applaudissent la nouvelle députée fédérale.

Pascal Bérubé accompagné de sa conjointe, Annie-Soleil Proteau lors d'un rassemblement.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Pascal Bérubé fréquente depuis plusieurs années l’animatrice Annie-Soleil Proteau.

Comme le message la visait aussi, c’était pour lui inacceptable. Si c’était juste moi, c’est tel quel. Mais là, qu’on place ma conjointe là-dedans, vous comprendrez que là, le degré d’intensité de ma réaction augmente de façon considérable.

Je ne peux pas accepter ça. Je ne peux pas accepter que ma conjointe soit mêlée à ça. Elle ne mérite pas ça et je vais tout faire pour la protéger.

Pascal Bérubé, député de Matane–Matapédia et chef par intérim du Parti québécois

Le député précise qu’il est souvent l’objet d’injures, ce qui le désole.

En tant que politicien, il dit être toujours prêt à débattre de façon civilisée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !