•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un documentariste veut faciliter l'apprentissage des langues autochtones

égoportrait de Wahbi Zarry

Wahbi Zarry, qui parle couramment trois langues non indigènes, réalise une série de documentaires.

Photo : Wahbi Zarry

Radio-Canada

Un étudiant franco-marocain de l’Université de Regina est en train de réaliser une série de documentaires pour encourager les gens à apprendre les langues autochtones.

Dans cette série nommée Canadian Languages, Wahbi Zarry montre comment il peut apprendre les bases d’une langue en 10 jours.

À l’origine, le jeune homme parle trois langues, le français, l’anglais et l’arabe. Il est entré en contact avec la culture autochtone lors de sa venue en Saskatchewan pour apprendre l’anglais. Face à la variété des langages, il a voulu en savoir plus.

C’est quelque chose de fascinant, explique l’étudiant. Il existe des particularités dans ces langues qui sont très importantes à apprendre.

Il fait référence à la longueur de certains mots, au fait que ces langues sont toutes reliées à la nature.

De plus, M. Zarry entend souvent dire que ces langues sont en danger. Il a ainsi décidé de prendre le taureau par les cornes.

Chaque fois qu’on parle des langues autochtones, il y a un problème.

Wahbi Zarry

Le soutien de l’Université des Premières Nations

L’étudiant a donc proposé son idée de documentaire à l’Université des Premières Nations du Canada. Chaque fois que j’ai approché quelqu’un à l’université, il s’est montré enthousiaste, révèle Wahbi Zarry.

En revanche, il se dit étonné de l’ouverture d’esprit des instructeurs de langue de l’université. Il affirme avoir entendu mainte fois de la part de non-autochtones d’être très prudent et que le sujet était sensible.

Les Autochtones veulent partager leur langue.

Wahbi Zarry

Dans le premier épisode, le franco-marocain a travaillé avec Solomon Ratt, un enseignant cri de l'Université des Premières Nations. Son objectif est de faire 17 films sur les langues autochtones.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !