•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Intentions de vote : Notley et Kenney à égalité

Rachel Notley et Jason Kenney

Il s'agit d'une baisse de soutien de 17 points de pourcentage pour le PCU par rapport à sa performance aux élections de l'an dernier.

Photo : La Presse canadienne / McLachlan

Radio-Canada

Seulement 38 % des Albertains qui ont répondu au sondage voteraient pour le Parti conservateur uni (PCU) de Jason Kenney, si une élection devait avoir lieu le lendemain. C’est ce que révèle un sondage en ligne de l'Institut Angus Reid qui place, du même coup, le parti au pouvoir à égalité avec le camp adverse de la néo-démocrate Rachel Notley.

Le sondage non probabiliste indique que 3 répondants sur 10 ayant voté pour le PCU, l’an dernier, ont aujourd’hui l'intention de voter pour un autre parti.

C'est un signe que les Albertains ne sont pas entièrement impressionnés par le travail que le gouvernement de Jason Kenney accomplit, a déclaré la directrice générale de l’Institut Angus Reid, Shachi Kurl.

Si le sondage indique que le PCU a perdu 30 % de son soutien de 2019, le NPD garde le cap en conservant 96 % du sien.

Ce que nous constatons, c'est un niveau de soutien solide comme le roc pour l’opposition néo-démocrate.

Shachi Kurl, directrice générale, Institut Angus Reid

Méthodologie : Le sondage a été effectué en ligne auprès de 599 Albertains membres du Forum Angus Reid entre le 26 août et le 1er septembre. Il est impossible de calculer une marge d'erreur sur ce type de sondage non probabiliste.

Gestion critiquée par certains

Un mécontentement généralisé sur la manière dont le gouvernement conservateur traite certains enjeux fondamentaux, comme la santé et l’éducation, serait à l’origine de cette baisse de popularité du PCU, selon le sondage.

Trois Albertains sur cinq estiment, en effet, que le gouvernement Kenney a mal géré le secteur des soins de santé. Et le bras de fer avec les médecins au sujet de leur rémunération a aussi refroidi certains électeurs.

Alors qu’il affiche le plus grand déficit de son histoire, seulement un Albertain sur trois estime que le PCU a fait du bon travail dans la gestion des dépenses publiques, du déficit et de l'économie de la province.

Certains Albertains disent, par ailleurs, être déçus du bilan conservateur en matière d’emplois et de chômage. Le taux de chômage en Alberta est plus élevé que dans la plupart des autres provinces. À cela s’ajoute une insatisfaction de la gestion de l’éducation publique de plusieurs parents angoissés à l’idée de renvoyer leurs enfants sur les bancs d’école en pleine pandémie, souligne l’Institut.

Même si le PCU a écrasé le Nouveau Parti démocratique (NPD) lors des élections d’avril 2019, remportant 63 des 87 sièges de l’Alberta et 55 % du vote populaire, ce nouveau sondage dépeint un soutien qui faiblit au profit d’autres partis.

Ce qui sauve actuellement le gouvernement Kenney, c’est qu’il reste beaucoup de chemin à parcourir avant que les Albertains ne retournent aux urnes , explique Shachi Kurl.

[Les électeurs] sont disposés à regarder ailleurs si une élection devait se tenir dans un court laps de temps.

Shachi Kurl, directrice générale, Institut Angus Reid

Intentions selon l'âge et le sexe

Le sondage démontre que le PCU continue de bénéficier du soutien d’une majorité d’électeurs âgés de 55 ans et plus, mais traîne la patte auprès des plus jeunes.

L'Institut indique que 55 % des 35 à 54 ans ont voté pour le PCU en avril [2019], contre seulement 35 % qui expriment maintenant cette intention. Le NPD prend de l’avance dans ce groupe d’âge avec 38 % des intentions de vote.

Chez les 18 à 34 ans, le NPD mène encore largement avec 47 % de soutien contre 29 % pour le PCU.

Un grand écart se crée également entre les sexes : les hommes continuent de préférer le PCU avec 41 % des intentions de vote contre 29 % pour le NPD. Parallèlement, 47 % des femmes appuient le NPD contre 37 % pour le parti de Jason Kenney.

Le PCU en tête, selon un autre sondage

Un autre sondage mené par la firme May Research Co. rapporte que 56 % des personnes interrogées ont déclaré que la province se porterait mieux sans Jason Kenney au pouvoir.

Un sondage réalisé au nom de CBC, à la fin mai, pour sa série intitulée The Road Ahead, soutenait pour sa part que 46 % des Albertains voteraient pour le PCU et 36 % pour le NPD.

Avec les informations de Joel Dryden

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !