•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toronto : deux meurtres récents pourraient avoir été commis par une même personne

Deux personnes devant des microphones de journalistes.

Les détectives Hank Idsinga et Joel Kulmatycki ont répondu aux questions des journalistes, lundi en fin d'après-midi.

Photo : Radio-Canada / CBC News

Radio-Canada

Les policiers de Toronto croient qu'un meurtrier aurait possiblement pu faire deux victimes dans Rexdale, dans le nord-ouest de Toronto.

C'est ce qu'ont dévoilé les détectives de l'escouade des homicides du Service de police de Toronto Hank Idsinga et Joel Kulmatycki durant un point de presse, lundi après-midi.

Une personne a été tuée le lundi 7 septembre. Selon M. Kulmatycki, ce meurtre s'est produit près de l'intersection du boulevard Humber College et de l'autoroute 27. La victime, Rampreet Singh, dormait sous un viaduc au moment de l'attaque. Il a été poignardé à mort.

Puis, samedi, un homme est mort, poignardé au cou, à l'extérieur d'une mosquée, dans le quartier Rexdale, non loin du second événement. Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, était un gardien sécurité bénévole de la mosquée et était assis dehors sur une chaise lorsqu'il a été attaqué.

Les deux événements se sont déroulés à moins de 5 km de distance l'un de l'autre. De plus, M. Kulmatycki précise que, dans les deux cas, les deux personnes ont été poignardées. Il suggère également que les deux attaques ont été faites sur deux victimes qui ne s'y attendaient pas.

À ce stade-ci de notre enquête, il est trop tôt pour confirmer que les deux incidents sont liés. Cependant, il n'est plus possible d'exclure cette possibilité, a précisé M. Idsinga. Nous sommes à la recherche d'un suspect qui mesure 5 pi 6 po (167 cm) et pèse 130 lb (59 kg).

Alors qu'ils répondaient à des questions des journalistes, les détectives ont refusé d'exclure la présence possible d'un tueur en série ainsi que la possibilité d'un meurtrier ayant des motivations haineuses.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !