•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1re phase d’un projet pour jeunes adultes de la DPJ : Labeaume promet 40 unités

Une carte montrant un espace jaune pour délimiter les nouveaux terrains de la Ville.

Le projet immobilier, incluant 40 unités pour les jeunes de la DPJ, sera situé entre la rue du Prince-Édouard et la rue de la Reine.

Photo : Radio-Canada / Google Street View

Annoncé en novembre 2019, le projet d’immeuble de logements sociaux pour les jeunes adultes de la DPJ dans Saint-Roch se concrétise. Le maire Régis Labeaume doit toutefois revoir l’atteinte de ses objectifs en annonçant une première phase du projet qui inclura 40 unités pour ces jeunes.

Au total, la Ville souhaite aménager 200 unités sur son territoire pour les jeunes adultes qui à l'âge de 18 ans doivent quitter les services du système de protection de l'enfance (DPJ).

On a réalisé que le terrain qu’on a acheté, l’ancien poste d’Hydro-Québec sur Prince-Édouard, n’était pas assez grand. On ne voulait pas qu'il y ait seulement que des jeunes, ça aurait été le party, donc on ajoute aussi 108 logements pour les familles et les personnes seules, explique Régis Labeaume, lors d’un point de presse lundi matin.

Une caméra vidéo filme Régis Labeaume en train de parler.

Régis Labeaume lors de la conférence de presse de lundi

Photo : Radio-Canada / Dominic Martel

Ainsi, la Ville souhaite construire trois bâtiments sur le terrain et les rendre accessibles au printemps 2023. Le financement des 108 unités pour les familles à faible revenu provient entre autres des subventions du gouvernement provincial pour le logement social à Québec.

Pour ce qui est des 40 logements pour les jeunes de la DPJ, des aires communes seront aménagées dans le bâtiment. Des services du CIUSSS de la Capitale-Nationale seront aussi offerts pour assurer une meilleure transition vers l’âge adulte.

Le maire n’était pas encore en mesure de chiffrer les coûts de ce projet. Il garde le cap sur son objectif d’offrir au moins 150 autres unités pour jeunes adultes dans la ville.

15 000 $ à l’organisme Vide ta sacoche

Les obstacles rencontrés par les jeunes qui vivent la transition entre les centres jeunesse ou les familles d’accueil vers la vie d’adulte continuent d’être au coeur des préoccupations du maire Labeaume. Je vous le disais l’an dernier, les voir sortir avec leur sac vert, sans dignité, ça me fendait le coeur, confie-t-il.

Régis Labeaume annonce donc une collaboration de 15 000 $, qu’il décrit lui-même comme étant modeste. Mais on va collaborer plus, vous allez voir, dit-il.

Cette aide financière est remise à l’organisme Vide ta sacoche pour son programme de trousse de produit d’hygiène pour les jeunes en transition vers la vie d’adulte. On a rencontré des jeunes en novembre l’an dernier, et quand j’ai appris que certains volaient du papier de toilette parce que ça coûte trop cher, je n’en revenais pas, ajoute le maire.

Chaque année à Québec, ce sont 200 jeunes qui atteignent la majorité et doivent quitter le système de protection de l’enfance, selon les données du CIUSSS. Avec le financement de 15 000 $, l’organisme pourra voir à ce qu’ils reçoivent tous une trousse pour les accompagner dans cette étape importante de la vie.

Trois personnes, à deux mètres de distance, installés derrière une grande table, parlent devant un micro

Marie-Anik Shoiry, la conseillère municipale Émilie Villeneuve et le maire Régis Labeaume

Photo : Radio-Canada / Dominic Martel

Les résidents peuvent eux-mêmes faire des dons de produits, comme pour le soin des dents, des cheveux, du visage, du corps, et du maquillage même, explique la fondatrice et directrice générale de Vide ta sacoche, Marie-Anik Shoiry.

Il est également possible de faire des dons en argent sur le site web de l’organisme.

Je trouve l’ensemble de l’oeuvre fascinant et inspirant, ça peut sembler anodin, mais procurer un sac à ces jeunes, c’est un geste qui peut faire une grande différence dans leur vie, poursuit M. Labeaume.

La campagne de Vide ta sacoche sera officiellement lancée le 19 octobre. L’organisme travaille normalement auprès des jeunes femmes dans le besoin, mais élargit son mandat aux jeunes hommes pour ce partenariat avec la Ville.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !