•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Défi sans auto solo lancé malgré la pandémie en Outaouais

Une usagère de la STO attend l'autobus.

Le 9e Défi sans auto solo en Outaouais a été lancé. L'initiative vise à encourager le transport actif et à sensibiliser la population aux enjeux environnementaux.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Malgré la pandémie, l'organisme MOBI-O a lancé lundi le 9e Défi sans auto solo qui se tiendra toute la semaine.

Il s’agit d’une initiative qui vise à encourager le transport actif et à sensibiliser la population aux enjeux environnementaux. Les résidents sont invités à utiliser la marche, le vélo ou l'autobus et ainsi éviter d'être le seul passager d'une voiture.

Le télétravail est aussi une alternative proposée par MOBI-O, une situation que vivent encore des milliers de personnes en raison de la pandémie.

Daniel Champagne, s'adresse aux médias lors du lancement du Défi sans auto solo en Outaouais.

Le conseiller municipal et président du conseil de la ville de Gatineau, Daniel Champagne, a participé au lancement lundi du 9e Défi sans auto solo.

Photo : Radio-Canada

Malgré ce fait, l'organisme MOBI-O, qui est le Centre de gestion des déplacements en Outaouais, croit qu'il est toujours pertinent de lancer son Défi sans auto solo. Un avis partagé par la Ville de Gatineau, qui s'est associée à l'initiative.

C’est d’autant plus important cette année de tenir cette semaine-là, croit Daniel Champagne, le responsable des dossiers vélos à Gatineau. La situation que vient nous démontrer la pandémie, c’est qu’il y a des alternatives à l’auto solo, par exemple le télétravail ou le vélo, pour recadrer ses déplacements et pas seulement le matin ou l’après-midi.

Usagers moins nombreux dans les autobus de la STO

La STO, qui souhaite accroître son achalandage, en a profité pour se faire rassurante sur les mesures sanitaires mises en place dans ses véhicules.

Myriam Nadeau pendant une conférence de presse.

Myriam Nadeau se fait rassurante quant aux mesures sanitaires mises en place dans les autobus de la STO.

Photo : Radio-Canada

Le fait que le masque soit obligatoire dans les autobus depuis la fin du mois de juillet, ça vient rassurer les gens du fait que l’ensemble des usagers ont la même obligation les uns envers les autres. C’est une question de responsabilité individuelle, mais aussi une responsabilité collective, a indiqué la conseillère et présidente de la STO, Myriam Nadeau.

Pour l'instant le tiers de la clientèle du transporteur est de retour. Les usagers sont deux fois plus nombreux qu'au plus fort de la crise.

C’est certain que les mesures de déconfinement, le retour à l’école, le transport intégré viennent aider le réseau de transport en commun, constate Mme Nadeau.

La baisse d'achalandage importante des derniers mois a entraîné des pertes financières de plus de 18 M$ à la Société de transport de l’Outaouais.

Moins d'émission de gaz à effet de serre

En 2019, en Outaouais, 31 organisations pour un total de 382 participants ont relevé le Défi sans auto solo. Ces derniers ont parcouru près de 62 000 km en transport actif ou en commun évitant l'émission équivalente à 10 500 kg de CO2 dans l’atmosphère.

Le défi a également été lancé aux travailleurs et étudiants d’Ottawa qui voyagent quotidiennement du côté québécois ainsi qu’aux automobilistes de l'Abitibi-Témiscamingue.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !