•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accident de bateau impliquant le couple O’Leary : la sœur d’une victime « dans le noir »

Paula et Suzana Brito dans un autoportrait.

Paula Brito, à gauche, dit qu'elle attend toujours des réponses sur la nuit où sa sœur, Suzana, à droite, est morte. La famille de la victime a intenté une action en justice pour homicide délictuel contre Kevin et Linda O'Leary, demandant 2 millions de dollars de dommages-intérêts à la suite d'un accident de bateau en août 2019 sur un lac en Ontario.

Photo : Photo soumise par Paula Brito

Radio-Canada

La sœur d'une femme tuée dans un accident de bateau impliquant l'homme d'affaires et vedette de télévision Kevin O'Leary et sa femme, en août 2019, se dit frustrée par le système judiciaire, qui traite un tir croisé de poursuites sur cette affaire. Un an plus tard, les familles des victimes n'ont toujours pas de réponse sur ce qui s'est passé cette nuit-là.

C'est presque comme une tape sur le poignet pour eux [le couple O’Leary] et une gifle au visage pour les familles, déclare Paula Brito, qui s’exprime pour la première fois depuis que sa sœur, Suzana Brito, est morte des suites de blessures subies dans l'accident survenu sur un lac au nord de Toronto.

Je pense que personne n’a été tenu pour responsable pour ce qui s'est passé.

Mme Brito et ses parents ont intenté une action en justice pour homicide délictuel en novembre 2019 contre l’ancien candidat à la chefferie des conservateurs fédéraux et sa femme, Linda, qui était au volant, et contre le propriétaire et le conducteur de l'autre bateau, sur lequel se trouvait la victime, réclamant 2 millions de dollars de dommages-intérêts.

Kevin O'Leary et Linda O'Leary posant l'un à côté de l'autre pour une photo.

Kevin O'Leary en compagnie de son épouse, Linda O'Leary

Photo : Reuters / Danny Moloshok

Ce n'est qu'une parmi plusieurs actions en justice qui sont toutes temporairement suspendues après que les O'Leary eurent déposé une requête devant la Cour fédérale. Ils y réfutent toute négligence et responsabilité dans l'accident et cherchent à empêcher toute réclamation supplémentaire portée contre eux devant d'autres tribunaux.

Dans cette requête, le couple cherche également à limiter les dommages causés à 1 million de dollars en vertu de la Loi sur la responsabilité en matière maritime.

Quelques mois plus tard, en mai, Kevin et Linda O'Leary ont intenté leur propre action en justice réclamant plus de 3 millions de dollars de dommages-intérêts contre Irv Edwards, le propriétaire de l'autre bateau touché lors de l'accident, et Richard Ruh, l'homme qui le conduisait, selon des documents obtenus par CBC News.

Ils nient tous deux la responsabilité de l'accident, selon les documents de cour, et cherchent également à obtenir une limitation des dommages-intérêts contre eux à 1 million de dollars en vertu de la même loi citée par le couple O’Leary.

Deux cabinets d'avocats représentent les O'Leary dans les affaires distinctes. Les deux ont refusé de commenter parce que les affaires sont devant les tribunaux.

Je ne peux vraiment pas y croire... compte tenu, vous savez, de la perte de vies, clame Mme Brito dans une entrevue donnée depuis son domicile en Espagne.

Deux personnes tuées dans l'accident de bateau

Dans la nuit du 24 août 2019, un bateau à moteur appartenant à Irv Edwards et conduit par Richard Ruh, son ami, s'est arrêté sur le lac Joseph, dans le canton de Seguin, en Ontario. Près d'une douzaine de personnes, dont Suzana Brito, étaient à bord dans l'espoir d'observer les étoiles depuis l'eau.

Selon des documents de mandat de perquisition non scellés obtenus par CBC News, les feux de navigation du bateau d’Edwards étaient éteints peu avant 23 h 30, lorsque le bateau du couple O'Leary est entré en collision avec lui, blessant mortellement deux de ses passagers : Suzana Brito, 48 ans, d'Uxbridge, en Ontario, et le Floridien Gary Poltash, 64 ans.

Un grand chalet avec quai pour les bateaux sur un lac.

La famille O'Leary possède un chalet de luxe sur le lac Joseph.

Photo : CBC

À la suite de la collision, Linda O'Leary a été accusée de conduite imprudente d'un navire en vertu de la Loi sur la marine marchande du Canada. Si elle est reconnue coupable, elle pourrait faire face à une amende de 10 000 $. M. Ruh a quant à lui été accusé de ne pas avoir allumé ses feux de navigation.

Beaucoup de questions sans réponse, dit la famille

Malgré toutes les actions en justice en cours, Paula Brito affirme que les familles des victimes ont encore de nombreuses questions sans réponse sur les événements qui ont conduit aux deux pertes de vie.

Nous sommes dans le noir, dit-elle. Nous n'avons aucune information sur ce qui s'est passé exactement cette nuit-là.

Sa famille n'a reçu aucun détail sur l'enquête de la part de la Police provinciale de l'Ontario et n'a rien appris de la Couronne fédérale, selon elle. Les avocats de la famille ont déposé une requête devant la Cour supérieure de justice de l'Ontario pour accéder à certains des dossiers de la police et de la Couronne, mais cette affaire est également en suspens sans date d'audience fixée.

L'argent fait la loi, je pense que c'est ce que nous ressentons, estime-t-elle.

Mme Brito se dit fatiguée du système judiciaire et des institutions. Je veux dire, ils sont là pour protéger les citoyens, pour faire respecter la loi, pour assurer la sécurité publique. Et pourtant, cet été, il y a eu plus d'accidents de navigation. Donc, vous savez, rien n'en est vraiment sorti.

En savoir plus sur le test d'alcoolémie de Linda O'Leary

Selon elle, sa famille souhaite toujours connaître les détails du test d'alcoolémie positif que Linda O'Leary a passé cette nuit-là et savoir s'il y avait d'autres analyses de sang pour déterminer la quantité d'alcool dans son système.

Elle souhaite également que le couple O'Leary reconnaisse leur rôle dans l'accident mortel.

Qu'ils admettent au moins qu'ils ont pris la mauvaise décision cette nuit-là en manoeuvrant un navire, qu'ils ont juste pris les mauvaises décisions et qu'ils s'excusent, car ils ne se sont jamais excusés auprès des familles.

Le jour de l'anniversaire de l'accident, les avocats de la famille Brito ont publié un communiqué de presse implorant quiconque possédant des informations sur ce qui s'est passé cette nuit-là de se manifester. C'est un plaidoyer auquel Paula Brito fait écho maintenant.

Nous avons besoin de passer à autre chose. [Suzana] est la première personne à laquelle nous pensons chaque matin et la dernière personne avant d'aller dormir, affirme-t-elle.

Son équipe juridique a déposé une poursuite qui conteste la tentative des O'Leary de limiter leurs dommages en vertu de la Loi sur la responsabilité en matière maritime. Cette demande réclame des dommages-intérêts de 3,5 millions de dollars au couple pour la mort de Suzana Brito.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !