•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Regina se penchera sur son déficit et sur la réglementation des logements temporaires

Un doigt touchant un écran sur lequel on voit la page d'accueil d'Airbnb.

Selon un rapport, cette réglementation permettrait à Regina de percevoir chaque année près de 75 000 $.

Photo : Getty Images / John MacDougall

Radio-Canada

Le conseil municipal de Regina se réunira cette semaine afin d’examiner le déficit lié à la pandémie ainsi que les changements proposés quant à la réglementation des logements temporaires.

Le 30 juin dernier, un déficit de 5,1 millions de dollars était prévu, un déficit attribué à la pandémie de la COVID-19 qui a ébranlé les finances de la capitale saskatchewanaise. En avril dernier, le conseil municipal avait approuvé un montant pouvant aller jusqu'à 7,2 millions de dollars pour compenser les conséquences financières du nouveau coronavirus.

Lors de la réunion de mercredi prochain, il sera aussi question d’adopter entre autres, des droits de licence en ce qui a trait aux logements temporaires, notamment avec des entreprises, telles que Airbnb et VRBO.

Au début de l’année 2020, avant la pandémie, le maire de Regina, Michael Fougere, avait promis de s’attaquer aux services de logements temporaires et à la manière de réglementer efficacement cette industrie.

Il avait été question que la Ville propose un droit de licence de 50 $ pour obtenir un permis pour une résidence principale et de 225 $ pour une résidence secondaire. La Ville songe à faire passer cette somme à 100 $ pour un logement principal et à 300 $ pour un logement secondaire.

Toute personne n’ayant pas obtenu de licence et faisant tout de même de la publicité peut s’exposer à une amende pouvant aller jusqu’à 1000 $.

Selon un rapport municipal, cette réglementation permettrait à la Ville de Regina de percevoir chaque année près de 75 000 $.

Étant donné que nous sommes [une petite ville] et qu'Airbnb travaille actuellement avec un grand nombre de villes, une période de six mois pourrait être nécessaire pour apporter les changements nécessaires au processus d’inscription d’Airbnb Regina , lit-on dans le rapport.

Les recommandations devront être présentées au conseil municipal le 30 septembre 2020. Si elles sont approuvées, elles entreront en vigueur au mois de janvier 2021.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Avec les informations de Bryan Eneas

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !