•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Université Laurentienne rend hommage à sa première chancelière Aline Chrétien

Une femme assise sur une chaise en bois

Aline Chrétien a été la toute première chancelière de l'Université Laurentienne, de 2010 à 2013.

Photo : Facebook / Laurentien Alumni — Anciens de l'Université Laurentienne

Radio-Canada

L’Université Laurentienne salue la mémoire de sa toute première chancelière Aline Chrétien, décédée samedi. Entre 2010 et 2013, la femme de l’ex-premier ministre du Canada, Jean Chrétien, a conféré leurs nouveaux grades à plusieurs centaines de diplômés de l’étalissement postsecondaire de Sudbury, en Ontario.

Dans une déclaration, le recteur de l’Université Laurentienne, Robert Haché, dit avoir appris avec immense tristesse le décès de l’une des plus grandes promotrices de [l’]Université

[Aline Chrétien] était profondément passionnée par l’éducation, qui lui avait été refusée en tant que fille aînée d’une famille nombreuse, et elle a souligné que les programmes d’éducation bilingues et autochtones de la Laurentienne lui tenaient à cœur, écrit M. Haché. 

Continuons de transmettre l’héritage de Mme Chrétien en tant que grande promotrice de la Laurentienne, de l’enseignement supérieur et des aspirations de notre jeunesse.

Robert Haché, recteur de l’Université Laurentienne

En 2003, l'Université Laurentienne avait décerné un doctorat honorifique à Aline Chrétien.

Un homme qui prononce un discours

Robert Haché est le recteur de l'Université Laurentienne.

Photo : Radio-Canada / Zacharie Routhier

Elle a été la première personne à occuper les fonctions de chancelière de l’Université Laurentienne en 2010. Le recteur de l’établissement postsecondaire à l’époque, Dominic Giroux, se souvient de l’annonce surprise de la nomination de Mme Chrétien, dans une salle où se trouvaient une centaine de personnes. 

La réaction a vraiment été positive, (...) on savait qu’on avait frappé un grand coup, affirme-t-il. 

Et pendant son mandat, la chancelière aura pris son rôle très au sérieux, lisant absolument toute la documentation qui lui était envoyée, ajoute M. Giroux. 

Mme Chrétien a pris part à de nombreuses sessions du Parlement simulé — tenu chaque année à la Chambre des communes par des étudiants de l’Université Laurentienne — ainsi qu’à plus d’une cinquantaine de cérémonies de remise de diplômes au campus de Sudbury et à l’ancien campus de Barrie, des fonctions accomplies avec tant de grâce et de charme, selon l’ancien recteur.

Aline Chrétien qui signe un document

L'ex-chancelière de l'Université Laurentienne, Aline Chrétien, lors d'une activité en marge du Parlement simulé en 2012.

Photo : Facebook / Laurentien Alumni — Anciens de l'Université Laurentienne

Mme Chrétien donnait à chaque diplômé le sentiment d’être la personne la plus importante au monde.

Dominic Giroux, ancien recteur de l’Université Laurentienne

En particulier, c’était toujours émouvant de voir des diplômés qui avaient persévéré pendant des années, parfois des décennies, pour terminer leur diplôme à temps partiel et obtenir leur diplôme des mains de Mme Chrétien et souvient les diplômés (...) lui chuchotaient à l’oreille : "Mme Chrétien, recevoir mon diplôme, c’est la cerise sur le gâteau de mon expérience universitaire", fait savoir Dominic Giroux.  

Le nouveau pdg pose dans un corridor de l'établissement de santé

Dominic Giroux est un ancien recteur de l'Université Laurentienne.

Photo : Twitter / @HSN_Sudbury

Il garde également le souvenir d’une femme qui adorait raconter des histoires de ses nombreux voyages à travers le pays et le monde

[Aline Chrétien] adorait raconter les histoires de Sudbury, qui lui faisait penser à l’évolution de sa ville natale de Shawinigan. Elle aimait raconter le succès du [reverdissement] de Sudbury au cours des dernières décennies, souligne-t-il. 

Un portrait d'Aline Chrétien, souriante

Ce portrait d'Aline Chrétien, réalisé par l'artiste-peintre Bernard Poulin, est accroché à la bibliothèque J.N.-Desmarais de l'Université Laurentienne.

Photo : Bernard Poulin

Le journaliste et animateur ontarien Steve Paikin avait succédé à Mme Chrétien à la chancellerie de l’Université Laurentienne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !