•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Club de curling des Collines se prépare pour sa saison

Trois hommes arrosent une glace de curling.

Les bénévoles du Club de curling des Collines fabriquent la glace pour les quatre surfaces de jeu.

Photo : Radio-Canada / Kim Vallière

Des journées de travail de 12 heures pendant près d’une semaine, c’est ce qu'a effectué l’équipe du Club de curling des Collines pour préparer les glaces en vue du début de saison, dimanche prochain.

Ils sont près d’une dizaine de bénévoles à effectuer le travail méticuleux pour obtenir la meilleure surface de jeu possible. Ils sont accompagnés cette année par Frédéric Joannette, un technicien de glace professionnel qui oeuvre avec Curling Québec.

Il nous a montré plein de trucs pour faire de la glace plus efficacement qu’on le faisait avant et la glace est vraiment belle aujourd’hui, explique Mike Duem, directeur des opérations de la glace à Chelsea.

Lui et son équipe ont déjà utilisé plus de 15 000 litres d’eau pour faire une première épaisseur de glace, avant d’y apposer la peinture, ainsi que les logos, et de faire les lignes. Le travail n’est toutefois pas terminé.

Il faut encore six ou sept autres couches d'un seizième de pouce d’eau. C’est une étape qui prend jusqu’à une heure pour étendre l’eau et trois heures pour que ça gèle, détaille M. Duem, un passionné de curling, qui attend impatiemment de retourner sur la glace pour pratiquer son sport.

La saison du Club des Collines s’est terminée abruptement le 14 mars en raison de la pandémie. Quelques changements ont été apportés aux installations en prévision de sa réouverture.

Des parois en plexiglas ont été installées sur les tables, qui sont entourées de quatre chaises plutôt que huit. Un registre sera aussi tenu avec toutes les allées et venues au club. Le masque sera obligatoire à l’intérieur, mais facultatif sur la glace.

Le gros changement, c’est pour le balayage. On va procéder seulement avec un balayeur et les capitaines cette année n’auront pas le droit de balayer pour éviter qu’ils soient proches l’un de l’autre, précise Richard Gervais, président du Club de curling des Collines.

Il précise aussi que des indications supplémentaires sont ajoutées sur la surface de jeu, afin de déterminer les endroits où l’équipe qui attend son tour devra se positionner, afin de respecter la distance de deux mètres entre chaque joueur.

On a très hâte de commencer, la saison a fini abruptement l’année passée.

Richard Gervais, président du Club de curling des Collines

Plus de 415 joueurs répartis dans 26 ligues reprendront leurs activités dans une semaine. Malgré tout, les conséquences de la pandémie se font sentir pour le club qui a débuté ses activités il y a trois ans. La pandémie a coûté à son club environ 20 % de ses membres, notamment des personnes plus âgées.

Malgré les 400 membres, on s’attend quand même à avoir un déficit d’environ 50 000 $, malheureusement, souligne Richard Gervais. Il va falloir compter plusieurs années pour pouvoir récupérer ces sous-là.

La hausse des cas en Outaouais l’inquiète aussi, tout comme le fait que la région fait partie des zones jaunes, telles que déterminées par le gouvernement du Québec. Si le club devait fermer à nouveau, la situation contribuerait au fardeau financier de l’organisation.

On va se croiser les doigts pour pouvoir rester ouverts toute l’année, fait valoir M. Gervais, qui invite les curieux à s’initier au curling.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !