•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ontario : une rentrée parlementaire sous le signe de la santé

Le bâtiment du parlement ontarien de Queen's Park avec vue sur une rue de Toronto.

Le parlement ontarien se trouve à Queen's Park, à Toronto (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Oliver Hyland

Radio-Canada

Si on en croit les commentaires de députés interviewés, la rentrée parlementaire ontarienne se fera sous le signe de la santé.

La législature provinciale siège lundi pour la première fois depuis le 21 juillet, donnant aux partis d'opposition la possibilité de confronter le premier ministre Doug Ford et ses ministres à la période des questions.

Le nombre de cas de COVID-19 – en augmentation depuis quelques jours en Ontario – sera au centre des préoccupations, selon Marit Stiles, du NPD provincial. Tant d'Ontariennes et d'Ontariens consacrent tant de travail à aplanir la courbe, à réduire le nombre d'infections, c'est vraiment déconcertant de voir ces chiffres augmenter.

Le plaidoyer pour un retour à l'école en toute sécurité sera au cœur des priorités du NPD à l'Assemblée législative, a ajouté Mme Stiles en entrevue avec CBC News. Nous pensons que c'est un élément essentiel pour nous assurer de traverser cette tempête sans voir une augmentation très rapide des infections.

Il y a un manque de confiance dans le plan du gouvernement [dans la population]. De nombreux parents estiment que les écoles ne sont pas suffisamment sûres.

La province a exigé que tous les conseils scolaires offrent l'option de l'enseignement à distance cet automne et les parents choisissent cette voie par milliers.

Les libéraux seront aussi concentrés sur la santé, explique le chef du Parti libéral de l'Ontario, Steven Del Duca. Le gouvernement doit rendre public un plan pour prévenir la deuxième vague tant redoutée d'infections au COVID-19, selon lui.

D'autres provinces, comme la Colombie-Britannique et le Québec, ont présenté [un plan] et se préparent à une éventuelle deuxième vague, a déclaré M. Del Duca en entrevue.

Un homme saluant la foule

Steven Del Duca est le chef du Parti libéral ontarien. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada

Je pense que cela contribuerait grandement à offrir aux Ontariennes et aux Ontariens la tranquillité d'esprit de savoir que Doug Ford a un plan similaire et de le voir partager cela avec la population de l'Ontario.

Le gouvernement publiera un plan de préparation complet dans les semaines à venir, a déclaré le leader parlementaire des progressistes-conservateurs, Paul Calandra.

Le cabinet et le caucus ont travaillé en étroite collaboration sur ce point, tirant les leçons de la première vague, a-t-il déclaré. Ce plan englobera tout ce que nous avons appris pour nous assurer que nous sommes prêts si la deuxième vague frappe.

Au parlement, il y aura des mesures visant à réduire le risque de propagation de la COVID-19.

Par exemple, il n'y aura pas de mêlées de presse traditionnelles. Ces séances auront lieu dans le studio des médias de Queen's Park.

Il n'y aura aucune limite quant au nombre de députés qui peuvent siéger en Chambre, contrairement à la situation au printemps.

Le budget complet du ministre des Finances Rod Phillips pour l'exercice 2020-2021, qui a été reporté en mars en raison de l'arrivée de la pandémie, doit être déposé au début de novembre.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Avec les informations de Mike Crawley de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !