•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Actes de langage, de Laurence Olivier

Elle se trouve dans la nature.

L'autrice Laurence Olivier

Photo : Manoushka Larouche

Radio-Canada

Laurence Olivier fait partie des 21 personnes en lice pour le Prix du récit Radio-Canada 2020.

Qui suis-je?

J’ai publié en 2015 mon premier roman, Répertoire des villes disparues. La même année, j’ai reçu le deuxième prix Geneviève-Amyot pour mes poèmes. Je collabore à des scénarios de films de fiction et de documentaires, et j’ai signé ma première réalisation en 2018 avec le court métrage L’hiver le plus doux. Mes textes – essais, poèmes, nouvelles – ont paru dans différentes revues, notamment Liberté, et je suis membre du comité de rédaction d’Estuaire, revue consacrée à la poésie. Je poursuis actuellement un doctorat en études et pratiques des arts à l’Université du Québec à Montréal.

Mon récit en quelques mots

Actes de langage se veut une illustration du pouvoir des mots, de leur caractère agissant. Ce récit montre que certains énoncés ne font pas que décrire : formules magiques ou sortilèges, les mots agissent sur le réel et le transforment.

Ma source d’inspiration pour ce texte

Actes de langage trouve sa source autant dans ma fascination pour le pouvoir des mots, leur véritable magie, que dans le climat de colère et de libération suscité par les vagues de dénonciations d’agressions qui ont teinté l’automne 2017 et qui ont continué à déferler depuis. Je suis fascinée par ce que les mots peuvent faire surgir, faire apparaître. Quand on comprend l’étendue de leur action, on saisit d’autant plus pourquoi il est crucial de donner la parole et d’écouter.

Les premières lignes de mon récit

Je marche vers ce lieu de travail que toi et moi avons en commun. Sur ma route, les panneaux des élections municipales qui présentent Valérie Plante sont systématiquement vandalisés. Un homme a dessiné au marqueur noir des pénis éjaculant sur le visage souriant de l’aspirante mairesse. Plus loin, sur d’autres pancartes, la silhouette de madame Plante a carrément été découpée à l’Exacto, laissant un trou, un vide suivant les contours exacts de son corps. Par ces trous, par ces fantômes de Valérie Plante, on peut voir les voitures passer sur la rue Ontario et les hommes prendre toute la place sur le trottoir, parler fort entre eux, interpeller les jeunes passantes.

Extrait de Actes de langage, de Laurence Olivier

Véritable tremplin pour les écrivaines et écrivains canadiens, les Prix de la création Radio-Canada sont ouverts à toute personne qui écrit, de façon amateur ou professionnelle. Ils récompensent chaque année les meilleurs poèmes, nouvelles et récits inédits soumis au concours.

La gagnante ou le gagnant remportera :

  • la publication de son texte sur Radio-Canada.ca;
  • une résidence d'écriture de deux semaines au Banff Centre des arts et de la créativité en Alberta;
  • une bourse de 6000 $, offerte par le Conseil des arts du Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !