•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : 2e vague en Autriche, record de nouveaux cas en France

Du personnel soignant lors d'une intervention sur un malade en soins intensifs.

Une équipe médicale soignant un patient atteint de la COVID-19 dans un hôpital de Marseille. La France a enregistré un record de nouveaux cas ces dernières 24 heures.

Photo : Getty Images / CHRISTOPHE SIMON

Radio-Canada

Les cas de COVID-19 sont en hausse dans plusieurs pays dans le monde, et des records ont notamment été enregistrés en France et aux Émirats arabes unis.

En Europe, l'Autriche est entrée dans la seconde vague d'infections au coronavirus, a déclaré dimanche le chancelier Sebastian Kurz, alors que le nombre de cas positifs ne cesse d'augmenter.

De vendredi à samedi, ce pays de 9 millions d'habitants a enregistré près de 870 nouveaux cas, dont plus de la moitié dans la capitale. L'Autriche compte 33 000 cas et 750 morts depuis le début de la pandémie.

Nous sommes au début de la seconde vague, a déclaré Sebastian Kurz dans un communiqué, avertissant que le pays dépasserait prochainement les 1000 nouveaux cas par jour, et appelant la population à respecter strictement les mesures antivirus et à réduire au maximum les contacts.

Une femme portant un masque en randonnée dans la région montagneuse d'Ischgl en Autriche.

L'Autriche pourrait dépasser prochainement les 1000 nouveaux cas par jour.

Photo : Getty Images / Sean Gallup

Vendredi, le gouvernement autrichien a annoncé un durcissement des mesures concernant le port du masque et les rassemblements publics dans l'objectif d'inverser la courbe.

À partir de lundi, les masques, qui étaient déjà obligatoires dans les supermarchés et dans les transports, le seront également dans tous les magasins et tous les bâtiments publics.

M. Kurz a averti que si le nombre de cas continuait à augmenter, il n'excluait pas de nouvelles mesures, mais a exprimé son espoir d'éviter un second confinement.

Des hommes et des femmes portant un masque dans un marché public de Rennes.

Le port du masque est obligatoire dans toute la ville de Rennes depuis jeudi dernier.

Photo : Getty Images / DAMIEN MEYER

La France a franchi la barre des 10 000 nouveaux cas de COVID-19 en 24 heures, un record depuis le lancement des tests à grande échelle dans le pays, selon les données officielles publiées samedi.

Le premier ministre français Jean Castex a été déclaré négatif lors d'un second dépistage réalisé samedi, mettant aussitôt fin à son isolement, sept jours après le contact avec le directeur du Tour de France, lui-même infecté.

La Guadeloupe, île française où près de 800 cas positifs ont été recensés cette semaine, a adopté ce weekend de nouvelles restrictions dans les lieux publics en attendant la présentation d'un plan d'action au premier ministre français lundi. Dès dimanche, les établissements recevant du public (gymnases, piscines, salles d'exposition, foires..) sont fermés.

Des enfants portant un masque sur une plage d'Incheon en Corée du Sud.

Des enfants portant un masque sur une plage d'Incheon en Corée du Sud.

Photo : Reuters / KIM HONG-JI

Les Émirats arabes unis ont indiqué samedi que 1007 cas de coronavirus ont été enregistrés en une journée, un record dans ce pays du Golfe qui fait face à une résurgence de l'épidémie.

De son côté, la Corée du Sud va assouplir temporairement ses mesures de restriction dans la région de Séoul après une baisse des contaminations, ont indiqué les autorités dimanche.

Les mesures, qui avaient été au contraire renforcées le mois dernier dans cette zone qui abrite la moitié des 52 millions d'habitants du pays, seront assouplies à partir de lundi et pour deux semaines.

Reprise de certaines activités

Nous ne sommes pas dans une situation qui nous permettrait de relâcher nos efforts pour l'instant, mais les effets de la politique de quarantaine plus stricte se font sentir petit à petit, a expliqué le premier ministre Chung Sye-kyun lors d'une réunion du gouvernement.

À partir de lundi, les bars reprendront leurs activités normales alors qu'ils étaient réduits à la vente à emporter, les restaurants et les pâtisseries reprendront leurs horaires normaux et les salles de sport rouvriront. Mais les grands rassemblements sont toujours interdits et les boîtes de nuit et bars karaoké restent fermés.

Le pays a largement maîtrisé l'épidémie dans un premier temps à l'aide de méthodes efficaces de traçage et de dépistage à grande échelle, mais a dû affronter ensuite plusieurs flambées qui ont ravivé les craintes d'une deuxième vague.

Des tables et des chaises entreposés dans un coin dans un café fermé en raison du coronavirus.

La Corée du Sud a décidé d'assouplir à partir de lundi ses restrictions anticoronavirus pour les quelque 25 millions d'habitants de la région de Séoul.

Photo : Reuters / KIM HONG-JI

La Semaine de la mode de New York s'ouvre dimanche avec quasiment aucun défilé ouvert au public et très peu de grands noms, mais avec l'objectif d'aider les designers américains à survivre à une crise inédite.

Habituels poids lourds du calendrier, Michael Kors, Tommy Hilfiger ou Ralph Lauren ne seront pas de ce rendez-vous qui ne durera qu'un peu plus de trois jours, de dimanche soir à mercredi.

Près de 29 millions de cas dans le monde

La pandémie a fait au moins 921 097 morts dans le monde depuis fin décembre et plus de 28,8 millions de cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués.

Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 193 705 décès, suivis par le Brésil (131 210), l'Inde (78 586), le Mexique (70 604) et le Royaume-Uni (41 623).

Le Pérou est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 93 décès pour 100 000 habitants, suivi par la Belgique (86), l'Espagne (64), la Bolivie (63), et le Chili (62).

Une artère déserte dans la capitale cubaine.

Le gouvernement cubain applique des mesures strictes de restriction de la circulation, dont un couvre-feu à La Havane.

Photo : Reuters / ALEXANDRE MENEGHINI

La saison de baseball, sport roi à Cuba, a débuté ce weekend, mais sous de strictes conditions sanitaires, sans public et majoritairement retransmis à la télévision.

L'île de 11,2 millions d'habitants est confrontée à un rebond de l'épidémie, qu'elle avait déclarée sous contrôle en juin.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !