•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le coût de la performance : les efforts de Laurence Côté face aux JO de Tokyo

Une jeune femme tout sourire se trouve sur une piste d'athlétisme.

La coureuse originaire de Baie-Comeau Laurence Côté a remporté la médaille de bronze aux Championnats canadiens d'athlétisme.

Photo : Radio-Canada / Arthur Josh Ward

Jennifer Boudreau

L'athlète baie-comoise Laurence Côté est en pleine campagne de financement pour lui permettre de participer aux essais qualificatifs sur 800 mètres qui doivent la mener jusqu'aux Jeux Olympiques 2021 à Tokyo.

L'organisation de cette campagne de financement, qui comportait cette année un souper bénéfice organisé par vidéoconférence, mais aussi une collecte de fonds sur le web, demande beaucoup de temps et d'énergie, estime l'athlète.

Laurence Côté affirme toutefois que ce genre d'activité lui permet aussi de réaliser l'ampleur de l'appui de sa communauté, ce qui lui donne davantage d'élan pour réaliser ses rêves.

C'est vraiment ma communauté qui m'a aidée à travers chacune de ces années-là.

Laurence Côté, athlète
Laurence Côté court sur une piste.

Laurence Côté, en pleine course

Photo : Jules Baril

Chaque année, depuis quatre ans, l'athlète baie-comoise organise un souper-bénéfice dans sa ville natale. Chaque année, on fait une soirée bières et saucisses. Les gens sont vraiment généreux.

Laurence Côté affirme que ce genre de campagne de financement lui permet de ramasser, en moyenne, entre 7000 et 15 000 $ par soirée.

Ça me permet d'effectuer mes dépenses pour les camps d'entraînement et de compétition. Dès qu'on monte de niveau pour aller se comparer aux autres athlètes et faire des courses avec les meilleurs, c'est souvent en Europe et aux États-Unis. Ce sont de gros voyages, ça coûte cher, explique-t-elle.

Habituellement, les frais d'inscription ne sont pas le problème, c'est vraiment l'hébergement, la nourriture, les billets d'avion, etc., qui coûtent le plus cher.

Laurence Côté, athlète
Laurence Côté lors d'une course

Laurence Côté, athlète de Baie-Comeau

Photo : Arthur Josh Ward

Au total, l'athlète baie-comoise affirme qu'il faut amasser une somme d'environ 30 000 $ pour réussir à participer aux Jeux olympiques.

Un avenir encore incertain

En raison de la pandémie, il est toujours impossible d'avoir la certitude que les Jeux olympiques de Tokyo auront bel et bien lieu en 2021.

C'est sûr qu'il n'y a rien de certain, mais si les Jeux olympiques arrivent, je sais que je vais être au meilleur de ma forme.

Laurence Côté, athlète

En attendant, elle affirme se concentrer sur ce qu'elle peut contrôler, c'est-à-dire : ses entraînements, ses compétitions et les campagnes de financement qui lui permettront de viser les sommets.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !