•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Je te fais un cadeau, de Claude Gagné

Il porte un chandail rouge et sourit à la caméra.

L'auteur Claude Gagné

Photo : Autoportrait

Radio-Canada

Claude Gagné fait partie des 21 personnes en lice pour le Prix du récit Radio-Canada 2020.

Qui suis-je?

Aujourd’hui, je suis un ancien jeune homme, retraité et serein. J’ai été un décrocheur scolaire et un délinquant dans mon enfance. Syndicaliste à l’âge adulte, pendant près de 40 ans. Donc je me suis battu pour avoir le droit de dire. Encore plus pour le droit à l’écoute. Aujourd’hui pour celui d’être lu.

Mon récit en quelques mots

C’est une histoire de violence extrême, vécue dans le cadre familial. Qui n’est jamais racontée, et qui arrive pourtant.

Ma source d’inspiration pour ce texte

Parallèlement à ma carrière syndicale, j’ai été intervenant en violence familiale.

Les premières lignes de mon récit

En cette fin d’après-midi de juillet, la chaleur est suffocante, comme l’ambiance de cette cuisine. Malgré les fenêtres grandes ouvertes, l’air refuse d’entrer. Elle s’appelle Céline, comme plusieurs au Québec dans ces années-là. Un prénom populaire à cause de la chanteuse adulée qui devenait de plus en plus internationale.

Extrait de Je te fais un cadeau, de Claude Gagné

Véritable tremplin pour les écrivaines et écrivains canadiens, les Prix de la création Radio-Canada sont ouverts à toute personne qui écrit, de façon amateur ou professionnelle. Ils récompensent chaque année les meilleurs poèmes, nouvelles et récits inédits soumis au concours.

La gagnante ou le gagnant remportera :

  • la publication de son texte sur Radio-Canada.ca;
  • une résidence d'écriture de deux semaines au Banff Centre des arts et de la créativité en Alberta;
  • une bourse de 6000 $, offerte par le Conseil des arts du Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !