•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La maison en allumettes, de Kim Falcimaigne

Elle porte un chandail beige.

L'autrice Kim Falcimaigne

Photo : Julie Caron

Radio-Canada

Kim Falcimaigne fait partie des 21 personnes en lice pour le Prix du récit Radio-Canada 2020.

Qui suis-je?

Née de parents français dans un Drummondville rural des années 80, j’ai pris très tôt contact avec l'acte d'écrire en traçant des lettres incompréhensibles sur un petit tableau noir. Peut-être cela me disposa-t-il à ma passion, l'écriture, ou encore davantage à mon gagne-pain, l'enseignement, qui sait? C'est néanmoins une fascination pour les arts de la scène qui me poussa vers des études théâtrales et divers projets artistiques (production d'un album de musique, stand-up, radio...). Après quelques années, je dois cependant me rendre à l'évidence que l'aspect que je préfère de toutes ces activités est l'écriture. C'est donc maintenant résolue à employer mon temps libre à nourrir ma première passion que j’ai inscrit ce premier texte au Prix du récit Radio-Canada.

Mon récit en quelques mots

Une maison, qu'elle soit en brique, en bois ou en paille, sert à nous abriter, nous protéger. Mais la maison en allumettes, elle, n'a jamais servi qu'à me hanter.

Ma source d’inspiration pour ce texte

Le récit de certains moments un peu traumatiques de ma vie est pour moi un exercice cathartique.

Les premières lignes de mon récit

J'ouvris les yeux lentement et, comme tous les matins depuis dix ans, la première image que je vis fut le modèle réduit de la maison d'un inconnu habitant dans un village dont j'avais depuis longtemps oublié le nom. Cette maudite maison jurant dans mon décor de chambre d'ado qui n'en finissait plus de me rappeler chaque jour un souvenir que j'aurais volontiers refoulé. J'avais sept ans et, par une belle journée d'été, mon père m'avait emmenée travailler avec lui. Pas parce que c'était la journée "emmène ta fille au travail", mais parce que c'était moins cher que de me faire garder. J'aurais pu être emballée par l'idée si mon père avait été pilote d'avion et qu'il décollait pour Hawaï ou s'il avait été clown et que ça m'avait permis de "crasher" une fête d'enfants. Malheureusement, mon père était, à ce moment précis de sa vie, vendeur porte-à-porte de purificateurs d'eau.

Extrait de La maison en allumettes, de Kim Falcimaigne

Véritable tremplin pour les écrivaines et écrivains canadiens, les Prix de la création Radio-Canada sont ouverts à toute personne qui écrit, de façon amateur ou professionnelle. Ils récompensent chaque année les meilleurs poèmes, nouvelles et récits inédits soumis au concours.

La gagnante ou le gagnant remportera :

  • la publication de son texte sur Radio-Canada.ca;
  • une résidence d'écriture de deux semaines au Banff Centre des arts et de la créativité en Alberta;
  • une bourse de 6000 $, offerte par le Conseil des arts du Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !