•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Blaine Higgs ne promet plus le début de la construction d'un pont Lamèque-Shippagan

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Blaine Higgs donne une entrevue à l'extérieur. On voit le pont au loin derrière lui.

Blaine Higgs, chef du Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick, au parc Duguay Mallet, à Shippagan, le 12 septembre 2020.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le chef du Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, a déclaré samedi que sa formation politique ne s’engageait plus à bientôt reconstruire le pont entre Shippagan et Lamèque, dans la Péninsule acadienne.

En campagne à Shippagan samedi, le premier ministre sortant a déclaré que le pont Lamèque-Shippagan était toujours fiable après des travaux de rénovation, et que la construction immédiate d’un nouveau pont n’était pas nécessaire.

Blaine Higgs a mentionné que son gouvernement avait commandé des évaluations techniques pour savoir quand le pont devrait être remplacé. Il a fait valoir que plusieurs travaux de réfection ont été effectués dans les dernières années, et même récemment. Beaucoup d’argent a été investi sur ce pont depuis le début de l’année, a-t-il soutenu.

Avons-nous un pont fiable et est-il en service? La grande majorité du temps, plus de 98 ou 97 pour cent du temps, il est en service, a affirmé M. Higgs.

Le pont Lamèque-Shippagan

Le pont Lamèque-Shippagan en 2019.

Photo : Radio-Canada / René Landry

Le pont qui relie les îles Lamèque et Miscou au reste de la péninsule est un enjeu important dans la région. Sa reconstruction est réclamée depuis longtemps, car le pont vieux d’une soixantaine d’années a souvent été qualifié de désuet et de peu sécuritaire.

Il a aussi été à l’occasion fermé lors d’intempéries, ce qui a coupé les résidents des îles de Lamèque et Miscou du reste de la péninsule.

Un projet de Gauvin, selon Higgs

Les progressistes-conservateurs avaient promis un nouveau pont l’an dernier.

En décembre 2019, le député progressiste-conservateur de Shippagan-Lamèque-Miscou, Robert Gauvin, avait déclaré que le gouvernement allait injecter un million de dollars en 2020-2021 pour la conception technique d’un nouveau pont de remplacement. Le ministère des Transports disait alors que la construction pourrait débuter en 2021.

Samedi, le premier ministre sortant Blaine Higgs a affirmé qu’il s’agissait surtout d’un projet de M. Gauvin.

C’était sa position, mais elle n’était pas basée sur les évaluations, a mentionné M. Higgs. Elle était basée sur son intérêt [de le reconstruire]. Mais j’ai un intérêt de le faire aussi, c’est simplement que mon intérêt se base sur les faits et les besoins.

Le pont Lamèque-Shippagan

Le pont Lamèque-Shippagan en 2019.

Photo : Radio-Canada / René Landry

Il parlait peut-être en termes généraux, mais je peux parler des heures réelles [d’opération] ou de la fiabilité, à partir des informations que nous avons. C’est facile de faire des déclarations sans avoir tous les faits, a poursuivi M. Higgs au sujet de M. Gauvin.

Vice-premier ministre dans le gouvernement Higgs, Robert Gauvin a claqué la porte du Parti progressiste-conservateur en février dernier pour terminer son mandat comme député indépendant. Il est à présent candidat pour le Parti libéral du Nouveau-Brunswick dans Baie-de-Shediac-Dieppe.

Blaine Higgs n’exclut pas la construction éventuelle d’un nouveau pont, car, a-t-il rappelé, l’infrastructure actuelle n’est pas récente.

Un jour ou l'autre, dans les prochaines années, il aura besoin d'être entièrement remplacé, a-t-il convenu.

La communauté peut être convaincue que lorsque le temps sera venu d’assurer la fiabilité [des infrastructures], le pont ou quoi que ce soit d’autre sera réparé ou remplacé, a-t-il dit. 

Qu’en pense le candidat progressiste-conservateur?

Le candidat du Parti progressiste-conservateur dans Shippagan-Lamèque-Miscou était aux côtés de Blaine Higgs lorsque le premier ministre sortant a fait ces déclarations, samedi au parc Duguay Mallet de Shippagan.

Jean-Gérard Chiasson a semblé pris de court. C'est très difficile à comprendre, parce que je vais vous le dire honnêtement, moi, le pont, je le veux. Je le veux, je veux travailler dessus, a-t-il mentionné d’emblée. Ça nous prend un pont, mais il y a des études qui ont été faites, il est question de sécurité avant tout. On a sécurisé le pont, on a changé les poulies, on a changé les câblages.

Jean-Gérard Chiasson à l'extérieur. On voit le pont au loin derrière lui.

Jean-Gérard Chiasson, le candidat du Parti progressiste-conservateur dans Shippagan-Lamèque-Miscou, au parc Duguay Mallet, à Shippagan, le 12 septembre 2020.

Photo : Radio-Canada

Je vais travailler pour l'avoir, le pont. M. Higgs a ses études, mais il y a des intérêts, à un moment donné, publics, qui peuvent forcer certaines études à être plus étudiées , a dit M. Chiasson.

Il y a certainement des gens qui vont trouver ça bizarre. Mais tu parles avec les gens d'affaires, tu parles avec le public en général, l'opinion semble être la même : on le veut, ce pont. C’est sûr, il n’y a personne qui va être satisfait de ça, là, mais c'est qu'à moment donné, faut regarder la réalité en face, a poursuivi le candidat.

Jean-Gérard Chiasson a dit ne pas avoir eu la chance de consulter les études ou les documents qui démontrent que le pont est encore viable et sur lesquels M. Higgs semble baser sa décision.

Les verts s'engagent à construire un nouveau pont

Samedi, le Parti vert du Nouveau-Brunswick s’est engagé à faire construire un nouveau pont Lamèque-Shippagan. Le chef des verts, David Coon, a affirmé qu’il serait bâti au plus tard en 2022.

Le Parti libéral du Nouveau-Brunswick a réagi samedi après-midi. Ce pont est vital pour les gens des îles Miscou et Lamèque, car il les relie au reste de la province. Il doit absolument être remplacé. À notre connaissance, ce projet est déjà en cours et nous envisageons le continuer, a écrit dans un courriel Ashley Beaudin, porte-parole des libéraux.

Avec les renseignements d’Alix Villeneuve et Rose St-Pierre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !